Feux de végétation : le plan de lutte activé à compter du 10 septembre, la saison sèche a débuté

climat
feux de savane
265 ha brûlés en Guyane en 2020, c’est le bilan des feux de végétation qui chaque année se produisent durant la période sèche sur le territoire. La préfecture déclenche son plan de lutte. Il sera opérationnel dès le 10 septembre.

265 ha brûlés en Guyane en 2020, c’est le bilan des feux de végétation qui chaque année se produisent durant la période sèche sur le territoire. La préfecture déclenche son plan de lutte. Il sera opérationnel dès le 10 septembre.

Un plan pour prévenir

Pompiers à Saint-Georges
©Claude Joseph

En 2020, 265 ha ont brûlé en Guyane, pour 181 départs de feu constatés. Des incendies de saison avec des pics en octobre et novembre. Les territoires les plus touchés sont le territoire de la CACL (Île de Cayenne) et de la CCDS, les Savanes. Le plan de lutte sera déclenché ce vendredi 10 septembre.

Le pilotage et la coordination de la campagne sont assurés par l’État-major Interministériel de Zone (EMIZ), sous l’autorité du préfet de la région Guyane. Durant cette période, une attention toute particulière est portée à l’évolution des phénomènes et des conditions météorologiques. Ce plan sera mis à jour quotidiennement avec le support des bulletins de Météo France. Les pompiers sont d’ores et déjà à pied d’œuvre.

 

Des origines climatiques et humaines

Feux de savane
©Guyane1ère

Ce dispositif de vigilance implique l’ONF, les sapeurs-pompiers mais également les forces armées de Guyane qui contribuent à la surveillance du territoire sur réquisition.
Conséquence de cette surveillance et de l’activation du dispositif, chaque jour, une liste des communes classées à risque sévère ou très sévère sera réactualisée.

Les feux de végétation sont provoqués par les changements climatiques qui impactent également la Guyane. Les départs de feu, peuvent être également d’origine humaine : brûlis dans les abattis (plantations) mégots de cigarette ou chasse, il est nécessaire d’être prudent.