Marcel Bafau réélu à la tête de la ligue de football de Guyane

football
football : Marcel Bafau réélu à la tête de la ligue de football de Guyane
©Jean -Gilles Assard

Nous sommes dans une année Olympique, le moment pour les ligues de renouveler leur comité. Ce matin se tenait à Cayenne, l’Assemblée Générale de la ligue de football. S’il n’y a pas eu de suspense Marcel Bafau garde son poste, la perte de licenciés est forte pour le1er sport en Guyane.  

Le monde du football rendant hommage à ses disparus avant de se pencher sur la santé de la discipline et élire le nouveau comité directeur de la Ligue. 1er constat il n’y a qu’une liste, celle conduite par le président sortant Marcel Bafau. Visiblement pas facile de mobiliser même si tout n’est pas rose.

Le désengagement des acteurs sociaux fait que trop peu de gens s’engagent parce que c'est difficile et chronophage. Parfois Il faut laisser sa famille et s'occuper des autres.

Jean Laquitaine, président du CSCC

Il y a d'énormes responsabilités, parce que l'on prend des postes importants et la réglementation est complexe et ce n'est pas évident

Patrick Baal, président de l'USC Roura

 

Je pense qu'il y a des choses qui se font bien, mais il y a aussi des choses qui ne vont pas.

Elodie Léonce, présidente Montjoly Futsal Club

Avec 80 pour cent des suffrages Marcel Bafau conserve les rennes du football guyanais, un succès qui semble s’apparenter à la maxime à vaincre sans péril on triomphe sans gloire

Une élection est toujours une élection, même lorsque on est seul à briguer un mandat, il faut convaincre.

Marcel Bafau, président de la ligue de football de Guyane

Mais voilà si financièrement après un détournement de fond de 40000 € découvert au début de l’année 2019, la ligue a retrouvé une bonne santé financière. Reste, les effets du confinement et de la crise sanitaire. Le football guyanais a perdu plus de 1500 licenciés d’une saison à l’autre

Vous imaginez à nouveau une saison blanche, une saison ou l'on vous permettra uniquement de venir aux entraînements en distanciation, c'est pratiquement la mort du football amateur!

Marcel Bafau, président de la ligue de football de Guyane

Reste que si sous cette mandature, le centre de ligue n’est pas sorti de terre et que les championnats de jeunes sont toujours compliqués à organiser faute de terrain, 11 moniteurs ont été diplômés et des sélections ont été formées pour toutes les catégories des féminines, au football à onze, en passant par le futsal.  

©Jean -Gilles Assard

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live