guyane
info locale

Football : A la recherche de la pépite d’or

sport
Ballon de football
©DR
C’était une étape de leur rêve ce matin une soixantaine de jeunes sélectionnés par l’association Pépite d’or 973 ont débuté un stage de détection sous les yeux du responsable du centre de formation du Stade Rennais.


Objectif : être joueur professionnel


Ils ont entre 14 et 17 ans, ils ont été sélectionnés. Ils rêvent de devenir des Neymar ou des Malouda. Durant près d’une semaine, ces jeunes ont évolué sur le terrain de football du stade Edmard Lama sous le regard attentif du sélectionneur, Landry Chauvin directeur du centre de formation de Rennes. L’objectif est d’être détecté pour ensuite avoir une carrière dans le football professionnel. Le challenge Pépito a été mise en place par l’association Pépite d’or 973 créée par Jaïr Karam et Ludovic Baal. L’un est ancien joueur professionnel. L’autre évolue au Stade Rennais.

Landry Chauvin directeur du Centre de Formation du Stade Rennais explique :

"Nous avons trouvé que c’était une très belle opportunité pour repérer les jeunes talents guyanais".


Le challenge de leur vie


Les jeunes joueurs sont prévenus. Ils doivent montrer le meilleur d’eux –mêmes, faire preuve non seulement de technicité mais aussi de solidarité pour espérer taper dans l’œil de ce chercheur de pépites débarqué enfin en Guyane.
Face à lui un filon prometteur où les paillettes brillent surtout d’envie d’être emportées vers le monde du football professionnel.

Dijalminha Costa De Oliveira joueur de l’AJ Balata ajoute : 

Pour nous les jeunes de Guyane, c’est beaucoup plus qu’un rêve, c'est un objectif et une victoire


L’échec fait partie du contrat


Malheureusement le rêve ne tient à rien et s’avère même éphémère pour certains, blessés dès le 1er contact. Depuis le début de l’aventure en décembre, ils ont été sensibilisés par les éducateurs de l’association Pépite D’or 973 organisatrice de la manifestation. L’échec fait partie du contrat.
A n’en pas douter même si beaucoup ne partiront pas, ils sauront dorénavant tout comme les plus jeunes ce qu’il faut faire pour un jour atterrir dans la battée des chercheurs de pépites.

Le reportage de Guyane la1ère :

 

Publicité