Georges-Michel Karam le président du Comité régional des pêches maritimes est décédé

disparition
Georges-Michel Karam disparu le 29 septembre 2021
Georges-Michel Karam disparu le 29 septembre 2021 ©CESECE
C'est une nouvelle a provoqué une vive émotion au sein de la société guyanaise, Georges-Michel Karam le président du Comité des pêches est décédé ce matin à Cayenne des suites d’une longue maladie. Une figure emblématique s'en est allée.

Depuis l'annonce de son décès à l'âge de 65 ans, les hommages se succèdent. Georges-Michel Karam, Président du Comité des pêches maritimes laisse le souvenir d'un homme résolûment engagé à la cause de la pêche en Guyane.

Un défenseur infatiguable de la pêche guyanaise

Depuis 40 ans, il oeuvrait sans relâche pour l'avancée de ce secteur de l'économie en Guyane. Menant des combats difficiciles au plan local contre la pêche illégale, pour la formation des pêcheurs, pour le renouvellement et la modernisation de la flotte. Le 5 novembre 2019, il parlait avec sa passion habituelle des problématiques de la pêche sur radio Guyane la 1ère :

 

Des réactions qui rendent hommage à son engagement sans faille

Le préfet de Guyane, Thierry Queffelec a souligné sa détermination et son engagement au service de la pêche :

George Patient, sénateur de la Guyane évoque une figure qui manquera à la Guyane : son implication constante et son tempérament entier en faisaient un partenaire des autorités voire parfois un adversaire redouté. C’est sans aucun doute une grande perte pour la Guyane.

La sénatrice Marie-Laure Phinéra-Horth très attristée a souligné :  La Guyane perd un fils qui était très attaché à sa terre, à sa culture... Cet homme de conviction n’a jamais compté ses heures ni ménagé ses efforts pour défendre les intérêts des pêcheurs guyanais, que ce soit sur le plan local ou face au gouvernement.

Le député Lénaïck Adam se souvient d'un ardent défenseur de la pêche :

L'ancien président de la Collectivité Territoriale, Rodolphe Alexandre a salué :  un homme viscéralement passionné par la Mer qui disparaît et dont l'implication l'a conduit, avec sérieux, rigueur et exigence, mais toujours dans un esprit de dialogue et d'échange, à représenter les professionnels du secteur pendant plusieurs années.

La présidente de la FEDOMG, Carol Ostoréro a mis en avant les combats menés avec Georges Michel Karam pour : dénoncer avec force l'incurie des pouvoirs publics en matière de lutte contre les activités cladestines en Guyane.

Les maires de Guyane salue un homme qui était une figure emblématique du monde de la pêche.

Père de 6 enfants, Georges-Michel Karam était aussi membre du Conseil économique, social, environnemental de la culture et de l’éducation de Guyane.