guyane
info locale

Grève du zèle à la brigade anti-criminalité de la police nationale de Cayenne

sécurité
Voiture de Police
©Guyane1ere
Les policiers de la brigade anti-criminalité de cayenne ont lancé ce lundi 7 novembre une grève du zèle. Ils ne partiront plus en patrouille et ne sortiront que pour répondre aux appels d’urgence, sur le 17. A l’origine de la grogne, des tirs sur une voiture de police.
Dans la nuit du samedi 5 novembre à Cayenne, peu après une heure du matin, le passager d’un "booster" a tiré deux fois avec un revolver sur des policiers en voiture. Cela s’est passé sur la route de la Madeleine à l'entrée d'un carrefour. La balle perdue a terminé sa course dans la porte d’un cabinet de dentistes non loin de là.
Craignant pour leurs vies, les policiers suspendent la poursuite et l’engin prend la fuite. Cet incident fait suite à d’autres tirs sur des policiers, en août dernier. Les syndicats dénoncent les sous-effectifs qui mettent les patrouilles en danger comme celle visée ce week-end.
Peu avant la visite du ministre de l’intérieur début octobre, le commissariat de Cayenne a été renforcé de 32 agents, mais on est loin du compte, estiment les syndicats. De son côté, le directeur de la sécurité publique s’engage à passer de 3 à 5 patrouilles la nuit. 
Dans l’attente de renfort, la brigade anti-criminalité, a lancé une grève du zèle, fini les patrouilles dans les rues de Cayenne. La BAC sortira seulement pour répondre aux appels d’urgences, sur le 17.

Le reportage de Laurent Marot et Abel Parnasse
Publicité