publicité

Grosse saisie de mygales dans la valise d'un passager à l'aéroport Félix Eboué

Les douaniers de l’aéroport Félix Eboué ont saisi 38 mygales adultes et près de 50 jeunes mygales, dimanche 25 août, dans la valise d’un passager en partance vers Paris. Les araignées étaient cachées dans de simples bouteilles en plastique.
 

Elles étaient dans des bouteilles en plastique © Service des Douanes
© Service des Douanes Elles étaient dans des bouteilles en plastique
  • Laurent Marot/CL
  • Publié le , mis à jour le
Un passager polonais qui retournait dans son pays a tenté d’embarquer dans un avion Cayenne-Paris avec dans sa valise 38 mygales adultes et une cinquantaine de jeunes mygales, mais aussi des cocons d’une cinquantaine de mygalons. Tout cela caché dans des bouteilles en plastique. Les douaniers de l’aéroport Félix Eboué ont saisi ces marchandises en application de l'arrêté préfectoral du 25 juillet 2019 réglementant le prélèvement des spécimens d'arthropodes. Après consultation de l'ONCFS, l'ensemble des spécimens a été saisi.
Le récit de la saisie par Christophe Ducoli, chef de la brigades des douanes à l'aéroport :

Christophe Ducoli chef de la brigade des douanes

Même si le contrevant s'est défendu de tout commerce, se disant un passionné d'insectes, il est fort probable, au vu du nombre de spécimens trouvés dans son bagage qu'ils auraient été revendus :

Le chef de la brigade des douanes


De nombreuses saisies depuis le début de l'année

En plus de la saisie des arachnides, le voyageur a fait l’objet d’une retenue douanière de 600 euros, dans l’attente du jugement du tribunal de Police. Il est reparti libre et les mygales ont été relâchées dans la nature par l’ONCFS. Cette saisie s'inscrit dans la continuité des contentieux réalisés depuis le début de l'année 2019 en matière d'espèces protégées, soit 16 au total. Les marchandises proviennent en majorité des marchés locaux et sont achetées illégalement auprès de vendeurs ambulants.
C’est la 16ème saisie réalisée en Guyane depuis le début de l’année par les douaniers en matière de lutte contre le trafic d’espèces protégées.  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play