Guatemala : le peuple se soulève contre le président

océan atlantique
Guatemala
©DR
Le Parlement en proie aux flammes dans la capitale à Guatemala City samedi, incendié par des opposants au pouvoir. Des centaines de Guatémaltèques ont manifesté dimanche pour réclamer la démission du président conservateur Alejandro Giammattéi.
Le parlement en proie aux flammes dans la capitale à Guatemala City samed, incendié par des opposants au pouvoir. Des centaines de Guatémaltèques ont de manifesté dimanche pour réclamer la démission du président conservateur Alejandro Giammattei. Ils reprochent au chef d’état notamment de consacrer trop peu de ressources étatiques à la lutte contre la pauvreté et les inégalités.
 

La fronde de la révolte

"Je préfère mourir en tant que rebelle plutôt que vivre en tant qu'esclave" et "Giammattei dehors". Des slogans inscrits sur des banderoles de manifestants réunis face à l'ancien siège du gouvernement, dans le centre historique de la capitale guatémaltèque.
Les protestataires réclament le départ du président Giammattei un médecin de 64 ans, au pouvoir depuis janvier. Ils protestent contre l'adoption du budget 2021 qui ne prévoit pas d'augmentation des dépenses sociales. Les manifestations du week-end se sont déroulées de manière pacifique, au lendemain de l'incendie du siège du Parlement par un groupe de manifestants. Lors de la manifestation de samedi devant le Parlement, la police avait interpellé près de 40 personnes dont deux mineurs, selon la Cour suprême de justice.
 

Des budgets mal répartis 

Il y a quelques jours, le Congrès a adopté un budget pour 2021 de près de 12,8 milliards de dollars, supérieur de 25% à celui de 2020. Cependant, la majorité des fonds sont destinés à des chantiers d'infrastructures confiés au secteur privé.
Le budget ne prévoit pas d'augmenter les crédits alloués à la santé et à l'éducation, ni à la lutte contre la pauvreté et la malnutrition infantile, qui touche près de la moitié des enfants de moins de cinq ans. Des Guatémaltèques mécontents dénoncent aussi l'opacité des ressources pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus. Le vice-président, Guillermo Castillo s'est déjà démarqué du président. Il lui a demandé de démissionner.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live