publicité

Guyane : une projection et un débat pour lutter contre la violence éducative ordinaire

Vendredi 29 mars 2019, au cinéma Eldorado à partir de 20h30, l’association Colibris Guyane et le groupe « Vers une autre relation adulte/enfant », organisent une projection suivie d’un débat sur les violences éducatives.

Affiche de la manifestation
Affiche de la manifestation
  • Par Karl Constable
  • Publié le
C’est parce que la violence dans nos sociétés commence dès le plus jeune âge, avec les menaces, fessées, punitions et autres sanctions du quotidien, qu’il faut commencer par proscrire ces pratiques trop banalisées.  Cette soirée s’inscrit dans le cadre d’ALTERNAYANA, l’éco-festival des alternatives peyi. "Parce qu'on naît imbattables", le documentaire de Marion Cuerq et Elsa Moley, nous parle de l’exemple de la Suède. Ce pays est le premier, à avoir compris qu’élever les enfants dans l’empathie et la bienveillance ferait d’eux des êtres responsables et surtout, respectueux des autres. Le 1er juillet 1979, les suédois sont devenus des pionniers en abolissant les violences dites éducatives. Les 2 réalisatrices du film nous emmènent à la rencontre de cette première génération imbattable et à travers cette nouvelle conception de l’enfant, à reconsidérer la nature humaine.

On aspire tous à vivre dans un monde sans violence…et si tout commençait par l’enfance ?

Le droit de vivre une enfance non-violente est aujourd’hui une réalité dans 53 pays : la Finlande, l’Allemagne, l’Espagne, la Lituanie ou encore le Brésil.  En février dernier une proposition de loi a été déposée, la France deviendrait ainsi le 54ème pays au monde où l’intégrité physique et morale d’un être humain n’a pas d’âge. Elle sera alors en conformité avec la Convention des Droits de l’Enfant (1989). Une façon aussi pour le pays de répondre aux condamnations du Conseil de l’Europe, du Conseil européen des droits sociaux ou encore le comité des droits de l’Enfant des Nations Unies, qui tous reprochent à la France de ne pas respecter ses engagements. Aujourd’hui 23 des 28 pays de l’Union européenne sont abolitionnistes.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play