publicité

Harpie : mort de 3 militaires, les derniers éléments

L’annonce que nous vous faisions, mercredi soir, a été confirmée dans la nuit par la ministre des armées, Florence PARLY, et par le chef d’Etat-Major des armées de Terre, le général Jean-Pierre BOSSER. Les militaires décédés procédaient à la destruction d'une mine clandestine.
 

© Guyane1ère
© Guyane1ère
  • Par Karl Constable
  • Publié le , mis à jour le
Ces hommes étaient en Guyane depuis le 11 juillet dernier, ils étaient là pour une mission courte de lutte contre l’orpaillage clandestin. La mission de ces militaires du génie était de détruire des installations illégales. 5 autres hommes sont blessés, dont un grièvement. Nous ne savons pas si son pronostic vital est engagé : l’hôpital et les forces armées ne communiquent pas.
Les 4 autres sont légèrement atteints, ils devraient rapidement pouvoir quitter l’hôpital.
Le Centre hospitalier de Cayenne a déclenché son plan Blanc. C’est un dispositif spécial pour gérer les crises : du personnel peut ainsi être réquisitionné, certaines opérations courantes peuvent être déprogrammées, pour concentrer les moyens sur la situation de crise.
3 militaires sont morts lors de la destruction d'une mine d'or clandestine

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête