Houle et fortes vagues... les côtes de Guyane sous surveillance jusqu'au 9 janvier

météo
61d3399fd0e63_meteo-deux.png
Les zones géographiques les plus soumises au risque de vague Submersion sont les zones non protégées par les bancs de vase. Illustration de l'épisode de vigilance rouge de 2013. ©Météo-France en Guyane
La Guyane est sous vigilance jaune sur ses côtes depuis le 30 décembre. Houle, vagues de plus de 2m... Une situation accentuée par les marées hautes. Maintenue pour l'instant jusqu'au 4 janvier au matin, cette alerte pourrait être renouvelée en fin de semaine.

Alors que la situation semble s'améliorer dans le ciel de Guyane, avec un temps plus sec, la vigilance reste de mise en mer et le long des côtes. Météo France maintient ainsi son niveau d'alerte jaune, pour la mer dangereuse que l’on appelle vigilance vagues Submersion (l’ancien nom était vigilance mer dangereuse à la côte).

Cette vigilance "vagues submersion" alerte sur des risques de rouleaux pouvant déferler jusqu’au rivage et entraîner aussi des phénomènes d’érosion.

 

61d3396f5c2b1_meteo-un.png
En Guyane, des vigilance peuvent être émises pour la pluie et les orages, le vent et la mer dangereuse. ©Météo-France en Guyane

 

La situation observée actuellement est principalement due aux alizés qui soufflent sur le proche Atlantique. Ils se renforcent progressivement et quelques trains de houle de Nord progressent vers le domaine côtier.
Les plus fortes vagues peuvent dépasser les 2m50 en limite de domaine côtier. Du ressac pourra donc être observé jusqu'au rivage avec d'éventuels rouleaux  significatifs sur les plages non protégées par les bancs de vase.

Les grandes marées que l’on observe depuis samedi accentuent le phénomène. Les plus fortes vagues sont d'ailleurs observées aux moments des marées hautes dont les coefficients sont aussi en hausse. 

 

Des phénomènes courants

Ces épisodes de vigilance jaune vagues Submersion provoqués par des alizés soutenus au large sont assez courants en Guyane en cette  période.

Les vents les plus forts soufflent en particulier sur le littoral Guyanais entre décembre et avril.

Si quelques épisodes de longue houle de Nord se produisent de décembre à mai, ils sont plus rares mais ont plus d’impact. L’épisode le plus important remonte à janvier 2013 avec pour la première fois une vigilance rouge mer dangereuse  à  la côte. Dans le secteur de la route des plages à Rémire, la mer avait envahi la route des plages en charriant des  roches de plus de 20cm de diamètre. Un tel événement est heureusement exceptionnel.

 

Les plages d'Awaya-Yalimapo très exposées

Les zones géographiques les plus soumises au risque de vague submersion sont les zones non protégées par les bancs de vase.

Les plages d’Awala-Yalimapo peu envasées avec des habitations proches du rivage sont les plus exposées actuellement. 

La situation de vigilance jaune actuelle due au régime d’alizés soutenus sur le proche atlantique devrait cesser mardi matin (4 janvier) avec l’affaiblissement du vent.

Patrick Ranson, responsable de l'unité de prévision de Météo-France en Guyane

 

Selon Météo France, un nouvel épisode de vigilance vagues submersion est très probable en fin de semaine avec de nouveaux des alizés particulièrement forts.

Des vagues un peu plus importantes que lors de l’épisode actuel sont possibles. Par contre, les grandes marées pourraient atténuer le risque d’érosion et de submersion.  

Quels sont les risques pour les plaisanciers ?

Les vagues importantes observées au large des bancs de vases et dans les secteurs exposés constituent un risque pour la navigation.

Les vagues plus fortes que d’habitude observées au rivage rendent la baignade dangereuse.

En situation de vigilance vagues submersion, il faut se tenir informé par le biais des bulletins de vigilance émis par Météo France.

Quant au risque fluvial, de même que la marée remonte les fleuves dans leur partie aval ( jusqu’à plus de 20km), il arrive que de fortes vagues soient observées au niveau des estuaires  la où les fleuves rencontrent l’océan.