Il y a 25 ans décédait Elie Castor, maire, député, président du conseil général de Guyane

histoire
Elie Castor

Elie Castor est un homme politique dont l’action est gravée dans l’histoire de la Guyane. Il avait une vision clairvoyante pour l’avenir de notre pays. Rattrapé par des "affaires", il meurt le 16 juin 1996. Il sera lavé de tout soupçon trois mois après. 

Elie Castor est un homme politique dont l’action est gravée dans l’histoire de la Guyane. Un Guyanais qui pas à pas, a gravi tous les échelons. Policier, enseignant, administrateur territorial, il entre en politique et son destin le porte. Une ascension remarquable suivie d'une chute brutale. Il restera à jamais dans l’histoire car il avait une vision  clairvoyante  pour l’avenir de notre pays. 

Un visionnaire

Elie Castor
Elie Castor homme politique de la Guyane 1943-1996

Elie Castor était un visionnaire. Maire de Sinnamary, président de la Collectivité départementale, député … Ce cumul de fonctions a facilité la mise en œuvre de son projet pour la Guyane. Il a porté à bout de bras, une Guyane en pleine croissance économique nourrie par la manne financière générée par le spatial et l’installation du barrage de Petit Saut. Il a aussi pleinement su se servir des lois de  décentralisation, en lançant un vrai projet de développement pour la Guyane. Fort de l’accompagnement financier généré par le plan Phèdre, il crée Sinnamary 2000, un vaste projet urbain et social. Sinnamary 2000, mais aussi l’hôtel du fleuve, le projet sucrier, la cité des sciences d’Amazonie...Le centre de son rêve guyanais, se situe à Sinnamary sa commune natale.  

Innocenté à sa mort

Elie Castor

Député, il présente de nombreux amendements ou lois en faveur notamment du foncier et de l’éducation. Il milite contre l’octroi de mer, et demande déjà la maitrise des flux migratoires. Il est également à l’origine de la construction de huit collèges, du premier campus universitaire, des hôpitaux de Cayenne, Kourou et Saint Laurent. Sa plus belle œuvre est sans doute le rapprochement des peuples du fleuve et du littoral. Il développe les centres administratifs d’intervention technique et les centres de santé dans les communes les plus éloignées.
Elie Castor ne se relèvera pas de ses démêlés judiciaires. Trois mois après son décès, en septembre 96, la chambre d’accusation de la cour d’appel de Paris annule tous les actes le concernant.  

 

 

Elie Castor, une longue carrière politique

Administrateur territorial de profession, il est élu député de la Guyane en 1981 et réélu au scrutin proportionnel (circonscription unique) en 1986 et dans la 1re circonscription en 1988. Proche tout d'abord du RPR, il rallie en 1979 le Parti socialiste guyanais.

Au niveau local, il fut maire de Sinnamary de 1977 à sa mort, conseiller général de la Guyane, élu dans le canton de Sinnamary de 1976 à 1996, et président du Conseil général de 1979 à 1982 et de 1985 à 1994.

Il est placé en détention provisoire le 18 janvier 1996 pour corruption de son bras droit, le maire et conseiller général Boni-Aluku de Maripasoula, Antoine Abienso, et détournement de fonds publics, puis libéré. Il est à nouveau placé en détention provisoire en février 1996 dans l'affaire Pacary. Il est libéré le 14 mars.

Malade, il décède à Clermont-Ferrand le 16 juin 1996.