Immigration : des hébergements d’urgence trouvés pour 16 familles de migrants installées rue François Arago, à Cayenne

immigration
Intersection de l'avenue de Gaulle et Arago à Cayenne
Intersection de l'avenue de Gaulle et Arago à Cayenne en couvre-feu ©Patrick Nègre
Dans le week-end du 15 au 17 avril 2022, plus de 60 personnes, dont 27 enfants, ont été logées dans des hébergements d'urgence par la Préfecture de Guyane. Il s'agit d'une partie des demandeurs d'asiles installés à la rue François Arago, dans le centre-ville de Cayenne.

Depuis plusieurs mois, des familles de migrants, qui demandent l'asile en Guyane, se sont installées sur les trottoirs de la rue François Arago, à Cayenne. Ces personnes, qui vivent dans une grande précarité, campent dans plusieurs secteurs du centre-ville. Une partie d’entre elles a été mise à l’abri, a-t-on appris par la Préfecture de Guyane.

Des hébergements d'urgence ont été trouvés pour 27 enfants et 34 adultes, soit 16 familles. Elles ont été relogées entre vendredi 15 avril et dimanche 17 avril. Au total cela représente 61 personnes. Ces actions ont été mises en œuvre en passant par des fonds publics d'État. Désormais, il reste 17 autres adultes à la rue François Arago, ce sont des hommes seuls.

Pour le moment, on ignore ce qu'il se passera pour ces derniers. Pour rappel, ils sont nombreux à fuir la guerre en Syrie. Notez que le 15 avril dernier, la police nationale avait entamé une opération d'évacuation des réfugiés installés dans cette rue. Cependant, l'action a été annulée quelques heures plus tard en raison de l'absence des services sociaux et des élus.