Inondations : L'aide alimentaire acheminée aux sinistrés de la commune de Grand Santi sur le Maroni

catastrophes naturelles
En l'espace de quelques mois, Grand-Santi a connu des inondations à répétition dans ses nombreux écarts qui bordent la rivière du Maroni. Quelles solutions apporter aux populations habituées à vivre avec le fleuve ? La réponse immédiate est l'aide alimentaire. Des tonnes de vivres ont du être acheminées ces derniers jours.

Communauté de Communes de l'Ouest Guyanais, Collectivité Territoriale de Guyane, services de l’Etat, et bien d’autres collectivités ou établissements publics sont mobilisés pour venir en aide aux personnes sinistrées par la montée des eaux des fleuves Oyapock et Maroni.

Les inondations deviennent de plus en plus fréquentes dans les bassins fluviaux et les quantités de biens envoyés sont aussi de plus en plus importantes. Cette semaine, une pirogue de la CCOG a acheminé neuf tonnes de vivres à Grand Santi. 

Les habitants se trouvent en grande difficulté, en plus de perdre leurs biens dans les maisons très abimées par l'eau, ils perdent leur récoltes. La récolte du manioc essentiel dans l'alimentation locale est incertaine et va provoquer un manque qui pourra difficilement être comblé. Tout devient plus cher. 

Cette aide est bienvenue mais ne résoudra pas tout. 
Le maire de Grand Santi, Félix Dada rappelle : "la récolte du manioc c'est tout les  3 ans, tout ce que les agriculteurs avaient planté en 2020 a été inondé. 2021 encore des inondations et là 2022 pareil, on ne sait pas ce que cela va donner."

C'est sans doute tout un mode de vie qu'il va falloir repenser pour ces riverains.