Insécurité: un escadron de 72 militaires débarque en Guyane

sécurité
Insécurité: un escadron de 72 militaires débarquent en Guyane
©Guyane1ere
Quelques jours après le meurtre de l'ancien conseiller général Patrice Clet, des renforts de gendarmerie sont arrivés en Guyane. Il s'agit d'un escadron de 72 hommes, des militaires qui connaissent la Guyane. Ils y étaient en mission de janvier à avril dernier à Régina, Camopi et Matoury.
La Guyane est confrontée à une insécurité jamais connue de mémoire. Les chiffres sont alarmants, en effet la Guyane est désormais le département de France avec le plus de meurtres par habitant. Pour répondre au dernier meurtre commis sur l'île de Cayenne sur la personne de Patrice Clet , l'ancien conseiller général de Sinnamary, l'Etat mobilise tout un escadron (72 militaires) pour porter main-forte aux forces de l'ordre du territoire. 
Les services de l'Etat restent cependant discrets sur la durée de leur mission en Guyane, mais ils espèrent qu'elle durera jusqu'aux fêtes de fin d'année.

Le Général Patrick Valentini, commandant de la gendarmerie de Guyane  au micro de Clotilde Séraphins et Alfonso Martinez

Olivier le Cardinal était présent ce lundi 14 novembre place des Palmistes à Cayenne, il venait tout juste d'apprendre l'arrivée des renforts de gendarmes mobiles. Ils vont notamment aider les forces de l'ordre de l'île de Cayenne.

Le directeur de la sécurité publique a expliqué ses attentes pour le chef-lieu à José-Charles Nicolas