Iracoubo : une rencontre intercommunautaire entre spécialistes des plantes médicinales

santé
Echanges sur les plantes médicinales
Des échanges entre communautés sur les vertus des plantes médidicinales ©Jean-Gilles Assard
Les plantes médicinales, il en était question ce samedi à Iracoubo. Une rencontre entre spécialistes de communautés différentes était organisée par les association APS Village de Bellevue et Kopéna. Le but : informer le plus grand nombre sur les richesses des plantes médicinales de notre territoire.
Dans la médiathèque d’Iracoubo, Ils étaient une petite trentaine de personnes à écouter avec attention les propos des intervenants spécialistes des plantes médicinales. Amérindiens, bushi nengue, créoles, chacun présentait les bienfaits des végétaux de notre territoire une initiative de l’association APS du village Bellevue.

Nous avons choisi cette période parce que nous sommes aussi en pleine période de crise sanitaire. Beaucoup de gens se sont intéressés à leur bien-être et de nombreux jeunes se sont rapprochés de leurs grands-parents qui, maintenant, donnent leurs remèdes avec joie et sérénité.

Alain Mindjouk, président de Action prévention village


Couachi, Gren an ba feye, radjé pisé, Noni quel que soit l’origine tous savent l’intérêt des différentes espèces. Ce que le public semble avoir apprécié.

Des gens qui ont à coeur au delà des origines, des contextes culturels de préserver la ressource naturelle qui est la nôtre et que l'on peut partager de manière transgénérationnelle ... c'est magnifique

Sabine


Une assistance conquise

Aux termes de 2 heures et demi de présentation et d’échanges, une évidence s’imposait parmi l’assistance.

C'est quelque chose de formidable. Surtout le couachi pour soigner le Covid et beaucoup d'autres plantes ... s'enthousiasme Léo. ... J'ai retenu que mère nature et nos ancêtres nous ont laissé un savoir phénoménal, vital pour notre existence d'aujourd'hui. On cultive une peur au quotidien alors que la solution est à notre portée et on ne va pas la chercher... rappelle Micka

Echange sur les plantes médidcinales de Guyane
Une assistance captivée à la médiathèque d'Iracoubo ©Jean-Gilles Assard
Reste à la préserver car le danger vient de partout notamment des machines comme la débroussailleuse et la faucheuse qui ont fait disparaître de nombreuses plantes.
L’association Kopéna co organisatrice de cet échange promet de poursuivre ce travail de transmission lors d’un prochain rendez vous dès le mois de septembre à Montsinéry.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live