Jeunes en librairie : un dispositif pour donner le goût de la lecture

livres
Librairie d'Amazonie
Lettres d'Amazonie ©FD
Un dispositif national pour soutenir la chaîne du livre et réveiller le goût des jeunes pour la lecture... c'est "Jeunes en librairie". Il est déployé en Guyane, pour la première fois, cette année 2022 avec l'aide de l'association ABDG, de la DAC, de la CTG et des libraires indépendants.

"Jeunes en librairie" est un dispositif national en soutien à la chaîne du livre et de la lecture. Pour la première fois, il est déployé en Guyane. L'association "Archiviste Bibliothécaires et Documentalistes de Guyane" (ABDG) est celle qui porte le projet sur le territoire

Monique Dorcy, documentaliste retraitée, est chargée de piloter le dispositif. L'objectif : promouvoir l'accès au livre auprès des collégiens, des élèves de l'école de la seconde chance et des apprentis de CAP.

La pilote de "Jeunes en librairie" souhaite fortement que les collégiens des communes isolée soient largement associés au projet. "Ils subissent, du fait de l'éloignement, un enferment désespérant lié aux difficultés de transport", déplore la documentaliste retraitée. 

Il y a deux objectifs. A la fois, permettre aux jeunes de rentrer en librairie aussi facilement qu'ils vont chercher un téléphone ou acheter des sneakers... Et soutenir la librairie qui, au début s'est effondrée, et qui a remonté la pente - entre autre raisons - grâce à ce dispositif national.

Monique Dorcy, documentaliste retraitée et chargée de pilotage du dispositif "Jeunes en librairie"

Pour déclencher un déclic autour de la lecture

Pour y participer, les professeurs doivent répondre à un appel à projet (prolongé jusqu'au 14 octobre 2022) sur le site de l'Académie de Guyane. Via leurs propositions, ils doivent "créer les conditions du déclic autour de la lecture par des actions pédagogiques et culturelles au centre desquelles se trouve l'élève", explique l'ABDG.

Il peut s'agir d'organiser des rencontres avec les acteurs du livre, de lectures théâtralisées, ou encore d'ateliers de reliure ou d'écriture de nouvelles. Ces projets doivent, avant tout, éveiller le goût de la lecture des jeunes. Un comité doit ensuite choisir les établissements qui peuvent intégrer "Jeunes en librairie", selon le projet proposé.

Dans ce projet, il doit nécessairement y avoir un rapport à la littérature, mais aussi autour des acteurs du livre. Il ne s'agit pas seulement des auteurs, ça peut être les infographistes, les relieurs, les imprimeurs... Donc, c'est expliquer aux jeunes que le livre, c'est toute une chaîne qui concerne un certain nombre de professionnels et de compétences.

Monique Dorcy, documentaliste retraitée et chargée de pilotage du dispositif "Jeunes en librairie"

30 euros par élève pour l'achat d'un livre

Plus de 2 000 élèves sont attendus par les organisateurs. Ils espèrent que le chiffre augmentera dans les années à venir. Les projets validés seront alors mis en place entre octobre 2022 et mai 2023. A l'issue de cette période, les élèves recevront 30 euros chacun pour l'achat d'un livre.

Ils auront aussi, si tout se passe bien, un goût plus prononcé pour la lecture, mais pas seulement. Monique Dorcy espère également que les élèves s'approprieront les livres qu'ils auront choisis et qu'ils partageront ensuite leur découverte littéraire avec leurs camarades.