Journée mondiale du Sida : la prévention s'effectue difficilement en Guyane durant cette période de pandémie Covid

santé
JML SIDA 5
C'est la journée mondiale du Sida et ce matin, Hervé Bredon, le directeur de l'association Entr'aides Guyane était l'invité de la matinale Mayouri info pour parler des actions de prévention menées dans le cadre de cette maladie virale pour laquelle un vaccin n'a toujours pas été trouvé.
La crise sanitaire coronavirus a submergé depuis 7 mois le territoire guyanais alors que sévit une autre pandémie depuis depuis plus de 37 ans, celle du Sida. Pour Hervé Bredon, directeur d'Entr'aides Guyane la conjonction de ces 2 pandémies place la Guyane devant un véritable défi sanitaire. Les actions de dépistage sur le terrain sont difficilement menées.


La situation de la Guyane face au sida toujours préoccupante


Plus de 3000 personnes sont atteintes en Guyane et on estime que 600 personnes, au moins, ignorent leur contamination :
 

La Guyane reste le département de France le plus touché par le VIH avec chaque année 200 infections dépistées, il est donc important de rester mobilisés sur le sida...


Il faut aussi savoir que 30% des nouvelles infections sont découvertes au stade de la maladie déclarée. Un constat tardif  qui traduirait une faiblesse sur le dispositif de prévention et sur ce point la crise covid complique le système. Le dépistage qui est important n'a pas pu se faire cette année dans les conditions habituelles :
 

Les gens ne sont pas venus se faire dépister, c'est pour cela que la journée mondiale du sida est importante. Elle permet de rappeler à la population qu'il faut rester mobilisé et passer par un dépistage. S'il est fait précocement, il y a des moyens aujourd'hui de prendre les gens en charge...


Un dépistage qui devrait être effectué systématiquement une fois par an. Cela est facile de le faire à l'association qui procède à des dépistages réalisés par Trod (est Rapide d’Orientation Diagnostique), un test rapide qui donne le résultat en 10 minutes.
Parmi les personnes qui échappent encore à ces actions de prévention, de nombreux sans papiers qui peuvent être porteurs du virus et participer ainsi activement à la contamination de la population.
Il faut savoir que toute personne concernée par cette maladie peut être soignée en Guyane quelque soit sa situation administrative. 
Entr'aides a donc sa journée portes ouvertes ce 1er décembre et dispense aussi de l'information durant toute la semaine, dans les lycées Lama Prévot à Rémire-Montjoly et Balata à Matoury.


Une discrimination des malades qui reste forte


Hervé Bredon le constate :
 

Clairement la lutte contre le sida passe aussi par la lutte contre la discrimination ...


Sur la question du vaccin sida, la crise Covid a remis en perspective l'urgence d'aboutir et d'avoir enfin un vaccin. Mais peut-être que les priorités sont maintenant autres....
Les Outre-mer en continu
Accéder au live