guyane
info locale

Journées du patrimoine : les archives territoriales de Guyane accessibles à tous

patrimoine
Le fronton des archives territoriales
©Guyane la 1ère
Les archives territoriales accessibles au public pour la découverte d’anciens documents et de nouvelles acquisitions. Une dernière édition dans ce bâtiment, car le service des archives territoriales déménagera prochainement à la Maison des cultures et des mémoires de la Guyane à Rémire-Montjoly.
 
Les archives territoriales de Guyane, c’est avant tout l’histoire d’une bâtisse qui était  à l’origine l’ancien couvent des jésuites construit en 1749. En 1983 est la date de création des archives départementales de Guyane, l'avant dernier service de ce type créé en France.
1er janvier 2016, les archives départementales deviennent archives territoriales avec la mise en place de la Collectivité territoriale.
En ces journées européennes du patrimoine beaucoup de personnes sont venues pour la première fois découvrir ce lieu dont le plus vieux document, un devis de charpente sous forme de lettre, date de 1689.
Un document d'archive
©Guyane la 1ère
Parmi les dernières acquisitions 1 registre d’état civil d’esclave de la commune d’iracoubo datant de 1835… ou encore un cadastre de la ville de Cayenne de 1820… Plus récent et plus inattendu une maquette datant de 1990 d’un projet d’une cité administrative à Baduel. 
Le public venu faire des recherches dans les 4kms linéaires d’archives à tout de même des préférences a remarqué Georges Rech, le directeur des archives territoriales de Guyane :
... l'or, l'esclavage et le bagne, le premier objet de recherches c'est l'or suivi du bagne...
Collecter, classer, conserver, communiquer c'est la règle des 4 c que s’efforceront de perpétuer les équipes des archives territoriales au sein de leur futur emplacement à la maison des cultures et des mémoires de la Guyane à Remire-Montjoly .
Journées du patrimoine : les archives territoriales se dévoilent

 
Publicité