Journées du Patrimoine : les secrets du Camp de la transportation à Saint-Laurent du Maroni

patrimoine
Camp de la transportation, ancien bagne de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane.
Camp de la transportation, ancien bagne de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane. ©LP
"Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie". C’était le thème de la 37ème édition des Journées Européennes du Patrimoine qui s’est déroulée à Saint-Laurent du Maroni. A cette occasion, la ville a ouvert les portes du Camp de la Transportation au public. 
"Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie". C’était le thème de la 37ème édition des Journées Européennes du Patrimoine qui s’est déroulée à Saint-Laurent du Maroni. Une manifestation placée sous le signe du partage et de la transmission des savoirs. A cette occasion, la ville a ouvert les portes du Camp de la Transportation au public. Des expositions aux visites guidées, le public a eu le choix pendant deux jours.


Une guillotine

Gardée précieusement dans ces murs, la guillotine qui tranchait la tête des prisonniers condamnés à mort, n’avait pas été exposée depuis une dizaine d’années. L’émotion se fait sentir sur le regard captivé des enfants. Mais aussi des parents qui les accompagnent. D’autres objets de collection habituellement conservés à l’abri de la lumière sont présentés aux visiteurs. C’est la première fois que ces pièces sortent de la réserve du CIAP (Le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine) pour être exposées au public.

"Nous avons fait rentrer le public dans des zones qui ne sont pas ouvertes en principe. Les réserves les archives, ce sont des pièces importantes et symboliques du bagne." 

David Jurie directeur du Patrimoine de la ville de St-Laurent


Restauration ou préservation ? 

Camp de la transportation, ancien bagne de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane.
Camp de la transportation, ancien bagne de Saint-Laurent du Maroni, en Guyane. ©LP
Une formule à la carte permet aux passionnés de l’architecture de parfaire leur connaissance sur les techniques de restauration des bâtiments datant des années 1800. L’histoire du Camp de la Transportation est inscrite dans la beauté de ses briquettes rouges, et les Journées du Patrimoine sont l’occasion d’en apprendre plus.
Ici, la visite guidée est assurée par un spécialiste des travaux des monuments historiques de la ville.
 

"J'explique les techniques, ce qui a été fait à l'époque, et ce que nous avons fait en terme de restauration. Nous montrons la différence entre restauration et préservation sur un bâtiment classé aux monuments historiques".

Pascal Estrella chef de travaux des monuments historiques de la ville de Saint-Laurent



Lors de cette 37ème édition des Journées Européennes du Patrimoine, le Camp de la Transportation aura permis aux visiteurs de se réapproprier l’histoire de ce lieu mythique.
Le reportage de Eric Léon :
A Saint-Laurent des visites guidées étaient organisées au Camp de la transportation à l'occasion des Journées du Patrimoine.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live