L'accès aux droits des retraités modestes en Guyane, il en est question dans l'émission télé Débat 973

société
Laurent Marot
Laurent Marot ©Marie-Claude Thébia

"L'accès aux droits des retraités modestes en Guyane", ce sera le thème de l'émission "Débat 973" ce soir à partir de 20h sur notre antenne télé. Sur le plateau du journaliste Laurent Marot, 3 invités dont le directeur de la Caisse Générale de Sécurité Sociale.

Des retraités à la limite de la survie, qui se demandent au quotidien comment ils vont faire pour payer leurs charges, pour vivre dignement. "L'accès aux droits des retraités modestes en Guyane", ce sera le thème de l'émission "Débat 973" ce soir à partir de 20h sur notre antenne télé.

"Le saviez-vous ? En Guyane, comme dans les autres régions françaises, après 65 ans, un retraité doit percevoir au moins 903 euros par mois, et 1402 euros pour un couple au-delà de cet âge...

Or, chez nous, les retraités modestes sont encore nombreux à ne pas percevoir cette allocation. Cela veut dire qu'ils n'ont pas été bien informés et accompagnés pour faire valoir leur droit à l'ASPA, l'Allocation de Solidarité aux Personnes Agées.

Beaucoup d'assurés pouvant prétendre à l'ASPA sont en galère


Il y a un problème récurrent d’accès aux droits pour cette population. Pour vous donner une idée, le directeur de la branche retraite à la Sécurité Sociale estime que l’on pourrait doubler en Guyane le nombre de bénéficiaires de l’ASPA, l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées. Ils sont aujourd’hui un peu plus de 2700 bénéficiaires. Donc ils seraient plus de 5000 si l’accès aux droits de ces retraités modestes était fait correctement chez nous.
Or, en l’absence d’ASPA, beaucoup galèrent avec seulement quelques centaines, voire quelques dizaines d’euros par mois. Comme a pu le montrer les reportages réalisés à la fin de l’année dernière avec Prudence à Cayenne, Jean-Pierre à Montsinéry-Tonnégrande et Filienne à Sinnamary.

Laurent Marot, débattra durant 52 minutes avec ses trois invités : Jean-Xavier Bello, directeur de la Caisse Générale de Sécurité Sociale, le docteur Claude Rosnel, directrice de l'autonomie, Pôle Prévention Solidarité Santé à la CTGet Réginaldo Grace-Etienne, directeur du Centre Communal d'Action Sociale de Cayenne.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live