L’ARS lance la stratégie régionale liée à la santé sexuelle en Guyane pour 2022 à 2024

santé
donnees sante numerique
©Robert Kneschke
Le 8 mars 2022, l’Agence Régionale de Santé de Guyane a lancé la "stratégie régionale santé sexuelle en Guyane 2022-2024". Le dispositif, né d’une collaboration entre les professionnels de la santé en Guyane, devrait permettre d’apporter des solutions aux problématiques liées à la sexualité sur le territoire.

En Guyane, la santé sexuelle est l’une des grandes préoccupations des autorités. Et pour cause, les Infections Sexuellement Transmissibles sont très présentes, l’incidence du VIH est le plus haut de France, le taux de grossesses précoces est sept fois plus élevés que dans l’Hexagone et 43 % des Guyanais interrogés estiment que "la pilule peut rendre stérile".

20 fiches action détaillées

En réponse à ces problématiques, l’Agence Régionale de Santé de Guyane lance sa stratégie régionale santé sexuelle 2022-2024. Ce plan est détaillé dans un livret numérique de plus de 70 pages. Elles comprennent 20 fiches action développées par l’ARS et ses partenaires.  

Le dispositif a pour but "d’améliorer la qualité et l’utilisation des services de santé sexuelle, en mobilisant les efforts convergents des acteurs vers une meilleure répartition territoriale, et une visibilité accrue de l’offre de prévention, de réduction des risques et de soins en [soins de suite et réadaptation] sur le territoire", note l’agence.

Les actions prévues par l’ARS devraient permettre d’atteindre les objectifs suivants :

  • Promouvoir la santé sexuelle globale ;
  • Améliorer l’accès, la qualité et les parcours en santé sexuelle pour les usagers ;
  • Améliorer la santé reproductive ;
  • Répondre aux besoins spécifiques des populations vulnérables ;
  • Développer la recherche et l’innovation en santé sexuelle.

Ces actions prendrons formes sous des interventions auprès du public (adultes, étudiants, collégiens, lycéens), des formations entre les professionnelles de la santé, du développement de jeux éducatifs et d'améliorations dans les processus de prise en charge de certains patients. Elles seront étendues sur les deux prochaines années, soit jusqu'à 2024.

6 millions d'euros alloués par l'ARS

De nombreux organismes de santé sont mobilisés pour ce dispositif, notamment le COREVIH Guyane, l’EMI Yépi Kaz, le réseau Kikiwi, l’application Tumeplay, le planning familial de Guyane ou encore le groupe Guyane Promo Santé.

Pour permettre que toutes les actions prévues soient menées, l’ARS allouera plus de 6 millions d’euros aux interventions en santé sexuelle. Notez que l’ensemble de la stratégie régionale pour la santé sexuelle en Guyane est consultable sur le site de l’ARS.