La Collectivité Territoriale de Guyane retrouve une situation financière saine et le président Serville prévoit la construction de lycées et collèges

politique
Séance plénière du 22 juin à la CTG
Séance plénière du 22 juin à la CTG ©Guyane la 1ère
Ce 22 juin, les élus de la Collectivité Territoriale de Guyane se sont réunis, pour la première fois après les législatives, en Assemblée plénière. L’ensemble des rapports a été adopté à l’unanimité. Le compte administratif 2021 et le budget supplémentaire 2022 ont été votés.

C'était la première séance plénière de la CTG hier après les élections législatives, où plusieurs élus territoriaux étaient engagés. Une dizaine de rapports étaient inscrits à l’ordre du jour et notamment le compte administratif 2021 et le budget supplémentaire 2022. Le compte administratif 2021 de la CTG est plutôt positif, il est conforme à la trajectoire mise en place par la collectivité pour retrouver une situation financière saine. Et d’ailleurs on y apprend qu’elle est désormais sortie, depuis quelque temps, des emprunts toxiques, contractés sous la mandature d’Antoine Karam.

La CTG retrouve une capacité d'autofinancement de 70 millions

Cette sortie des emprunts toxiques s’est faite lors de la période de transition entre Rodolphe Alexandre et l'actuel président;

" 3 ans de bataille souligne Rodolphe Alexandre, l'ancien président, avec les services de Bercy, Medetom, 3 préfets successifs et à la CTG, les 2 directeurs et aujourd'hui le président Serville porte à l'assemblée la désensibilisation toxique..."

L’un a commencé le travail et l’autre l’a terminé.

Gabriel Serville : ... Je tiens à dire que à l'époque notre président Antoine Karam qui avait contracté ces emprunts n'était pas le seul à s'être laissé prendre au piège de ces emprunts toxiques. Il y a beaucoup de collectivités de l'hexagone qui y avait mis les pieds car on manquait de recul. L'essentiel est que l'on retienne le travail qui a été fait notamment par les agents de la collectivité et que j'ai gardé... Aujourd'hui on ne peut que se réjouir du résultat obtenu"

Un résultat qui donne à la collectivité majeure  une capacité d’autofinancement de plus de 70 millions d’euros, qui vont permettre d’abonder la section investissement de la CTG.

Au niveau des projets possibles, le président de la CTG avance la création de collèges et lycées, l’accompagnement des entreprises touchées par le la crise économique mondiale mais aussi l’accompagnement des mairies confrontées au réchauffement climatique (érosion et inondations).

Cette plénière  s’est déroulée dans une grande sérénité après, a déclaré Gabriel Serville après la petite période de turbulences des élections législatives.
Pour preuve l’ensemble des rapports, dont le compte administratif 2021 et le budget supplémentaire 2022, ont été adoptés à l’unanimité.