"La Guyane aurait retrouvé son niveau d’avant crise sur le plan économique" déclare l'INSEE

économie
INSEE
©DR

Dans une étude publiée la semaine dernière, l’Insee indique que la Guyane a retrouvé son niveau d’avant crise au 3ème trimestre 2020 sur le plan économique. Parmi les points positifs : l’augmentation de la création d’entreprise. Mais les chiffres publiés sont à relativiser.

Dans une étude publiée la semaine dernière, l’Insee indique que la Guyane a retrouvé son niveau d’avant crise au 3ème trimestre 2020 sur le plan économique. Parmi les points positifs : l’augmentation de la création d’entreprise. Mais les chiffres publiés sont à relativiser. Les restrictions liées à la crise sanitaire, qui se sont prolongées après le confinement, avaient impacté l’économie au trimestre précédent. Mais la donne a changé, l’emploi salarié total a progressé.

Un dynamisme qui profite à tous les secteurs 

Avec 1 170 nouveaux venus sur le marché du travail, pour les 2/3 dans le secteur privé, le nombre d’emplois salariés en Guyane s’élève à 56 100 au 3ème trimestre 2020.  C’est une augmentation de 2,1% après 6 mois de baisse, dû notamment au ralentissement de l’activité économique en lien avec la crise sanitaire. C’est même plus qu’en 2019 à la même période où l’on comptait alors 700 emplois de moins. L’augmentation est surtout notable dans le secteur du tertiaire non-marchand qui concentre la moitié des emplois sur le territoire à savoir les métiers de l’administration publique, l’enseignement, la santé etc.  Sans surprise, le secteur le plus impacté c’est le tertiaire marchand, c’est-à-dire les emplois liés à l’hébergement et à la restauration.

Mais pour Mathieu Castor, chef de service au CFE, le Centre de Formalités des Entreprises à la Chambre de Commerces et d’Industries de Guyane, "il faut relativiser ces données. Il y a eu certes une augmentation, mais tout simplement parce que le CFE est longtemps resté fermé en raison de la crise sanitaire."

Mathieu Castor chef de service au Centre de formalités des entreprises

 

L’emploi intérimaire, connaît en revanche une 2ème augmentation 

Augmentation aussi du recours à l’activité partielle, un dispositif peu utilisé jusqu’à la crise, que ce soit dans l’hôtellerie, la construction ou encore l’industrie. Selon l’Insee, le nombre de demandeurs d’emploi toutes catégories confondues reste stable par rapport au 3ème trimestre 2019. Le taux de chômage retrouve quant à lui son niveau du 1er trimestre et se fixe à 19,3 % après une baisse fictive encore une fois liée à la crise Covid. Une crise qui a aussi impacté le tourisme, avec des dépenses en net  recul par rapport à l’an dernier. Point positif selon l’Institut National de la Statistique, le nombre de créations d'entreprises a fortement progressé : 514 structures ont vu le jour fin 2020.
Après un fort ralentissement depuis 1 an, les immatriculations ont ainsi connu un niveau inégalé depuis 2013, en hausse de 45% par rapport au trimestre précédent.

Le président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Roberto Osseux lui, reste sceptique sur ces chiffres : "nous avons observé un nombre important d'artisants inquiets, et accompagné des chefs d'entreprises qui demandaient des aides."

Roberto Osseux président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live