La justice enquête sur une filière présumée de migrants entre le moyen-orient et la Guyane

Deux personnes sont en garde à vue depuis ce mercredi matin à Cayenne dans le cadre d’une enquête sur une filière présumée d’acheminement de migrants entre l’Irak, la Syrie et la Guyane, via la Turquie et le Brésil, a-t-on appris ce mercredi de source judiciaire. Les deux suspects sont une femme de nationalité française et un homme de nationalité syrienne. L’enquête est ouverte pour des faits présumés d’aide au séjour irrégulier, d’abus de confiance, d’escroquerie et de faux et usage de faux. Ce sont des migrants arrivés à Cayenne qui ont porté plainte, s’estimant floués par les organisateurs présumés du réseau. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live