La République Dominicaine érige son mur à la frontière avec Haïti

océan atlantique
Frontière entre Haïti et la République dominicaine
. Frontière entre Haïti et la République dominicaine ©CP
Un mur pour séparer Haïti et la République dominicaine, c’est l’annonce faite par le président dominicain Luis Abinader dimanche dernier le 20 février. Ce projet controversé consiste à ériger un mur de 164 kilomètres de long afin d’aider le contrôle de l’immigration clandestine et le crime en provenance du pays voisin.

Cette barrière « profitera aux deux pays, car elle permettra de contrôler beaucoup plus efficacement le commerce bilatéral, de réguler les flux migratoires pour lutter contre les mafias de trafic d'êtres humains » a déclaré le président de la République Dominicaine, Luis Abinader, dimanche dernier lors d’une cérémonie inaugurant la première étape de la construction du mur.

70 tours de surveillance pour lutter contre l’immigration clandestine

54 kilomètres de clôture ont commencé à être installés. Ce mur sera prolongé dans une deuxième étape pour atteindre 164 kilomètres. Le mur en béton armé, sur lequel sera posée une structure métallique, sera haut de 3,90 mètres et épais de 20 centimètres. Il y aura, 70 tours de surveillance et de contrôle afin de lutter contre l’immigration clandestine.

Alors qu’une grave crise institutionnelle et sécuritaire subsiste en Haïti, plusieurs organisations de défense des migrants dénoncent le caractère xénophobe et raciste de ce mur.