publicité

La tension monte à La Poste

Alors que la distribution du courrier en Guyane par La Poste fait grincer des dents, les syndicats pointent des dysfonctionnements. À Cayenne s'il n'est pas question de grève ouvertement, l'exaspération d'une partie du personnel grandit.

  • Par Jessy Xavier
  • Publié le , mis à jour le
Courrier en retard, colis en attente, de plus en plus d'usagers de la Poste trouvent à redire ces derniers mois. Avoir accès à son courrier et pourvoir correspondre dans un délai raisonnable en France c’est pourtant un droit: Le service universel postal. Une mission de service public pour laquelle la Poste reçoit une aide de l’Etat. La bonne distribution du courrier en Guyane est cependant un vrai challenge de l’aveu même des syndicats. 
A en croire les professionnels de la Poste entre les difficultés d’adressage, l’explosion urbaine mal maitrisée, être facteur en Guyane demande un certains savoir faire. Le problème est donc complexe, et si les syndicats reconnaissent les efforts de la direction par le passé, aujourd'hui le compte n’y est pas. "C’est une certitude la poste doit recruter" estime pour sa part Jean-Marc Bourette* de la CDTG-CFDT. L'important turn over que connait La Poste est l'un des facteurs a prendre en considération pour ce syndicaliste afin de comprendre que certaine tournée soit mal couverte. En effet à chaque départ il faut tenir compte du temps de formation du nouveau facteur ajouter à cela le manque d'effectif et vous aboutissez à une dégradation des conditions de travail, c'est en tout cas le coeur des discussions actuellement entre représentants du personnel et direction. Cette revendication était déjà au cœur des dernières grèves qui ont secoué l’établissement ces deux dernières années. 
*Jean-Marc Bourette et non Jean-Marc Brouette. Corrigé le 07 juillet 2016.

Sur le même thème

  • conflit social

    Les chasseurs en colère bloquent l'ONF

    Les chasseurs mécontents réclament le libre accès aux pistes de l’ONF pour la chasse. Ils accusent les agents de l’Office d’interdire la libre circulation en forêt, alors qu’eux-mêmes et leurs proches jouissent seuls du privilège du domaine forestier.

  • conflit social

    Grève à l'association Ebène

    Depuis le 6 février, une partie du personnel de l'association Ebène, structure qui se déploie dans le secteur sanitaire et médico-social, a cessé le travail, à l’appel de l’UTG. Le mouvement est suivi par environ 10% du personnel qui réclame, notamment, la mise en oeuvre de la prime Macron. 

  • conflit social

    Grève au CHK : toujours pas de signature de fin de conflit

    Le Centre Hospitalier de Kourou est toujours paralysé par le mouvement de grève initié depuis 37 jours par le syndicat UTG. En cause, le passage des agents de l’ex CMCK vers la fonction publique hospitalière. Hier les négociations n’ont pas abouti à une signature de fin de conflit.  
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play