publicité

Avec le lancement de Soyouz, le Centre Spatial Guyanais maintient la cadence

Soyouz qui a décolé ce jeudi 18 mai de Kourou a placé sur orbite le satellite SES-15 après 5h30 de mission. Avec ce nouveau lancement, le CSG maintient la cadence soutenue depuis la reprise des activités après les mouvements sociaux.

Décollage de la fusée Soyouz le 18 mai 2017. © CSG (capture d'écran)
© CSG (capture d'écran) Décollage de la fusée Soyouz le 18 mai 2017.
  • Guyane 1ère
  • Publié le
Il était 8h54 ce jeudi 18 mai lorsque le lanceur Soyouz a décolé du Centre Spatial Guyanais. Après 5h30 de vol, le lanceur russe a placé sur orbite son unique passager, le satellite gouvernemental de communications SES-15. (Regardez ici les images du décollage).

Une mission longue

Ce satellite géostationnaire tout électrique couvrira l'Amérique du Nord, le Mexique et l'Amérique centrale, de l'Alaska jusqu'au sud du Panama et des îles Hawaï aux Caraïbes. Il permettra à SES de fournir une large gamme de services de télécommunications. Il s'agissait d'une mission longue, peu ordinaire pour le lanceur russe Soyouz qui a visé l’orbite géostationnaire. 

Le CSG maintient la cadence

Ce nouveau lancement est le cinquième tir de l’année pour Arianespace et le deuxième lancement d'un Soyouz depuis le centre spatial guyanais en 2017.

Avec ce lancement, le CSG maintient donc la cadence soutenue depuis la reprise des activités après les mouvements sociaux. Le précédent lancement, celui d’Ariane 5, a eu lieu il y a 14 jours et le prochain est fixé au 1er juin. "Dans 14 jours, nous aurons rattrapé l’interruption de quelques semaines, explique Luce Fabreguettes, directrice exécutive d’Arianespace qui rappelle que douze lancements sont programmés pour cette année 2017. Ils sont toujours possibles. Il faut continuer à ce rythme. Le prochain est prévu le 1er juin, le suivant le 28 juin et on en aura fait sept sur le premier semestre. Il en restera cinq d’ici fin décembre".

 


Un lancement retardé

Initialement prévu début avril, ce lancement avait été ajourné en raison du mouvement social qui a paralysé la Guyane pendant plus d'un mois. Outre le lancement du Soyouz, deux Ariane avaient également été clouées au sol. La première a été lancée le 5 mai, la seconde le sera le 1er juin.

Sur le même thème

  • spatial

    Le PDG d'Arianespace prévoit 14 lancements à Kourou pour 2018

    Alors que le premier tir à Kourou est prévu le 25 janvier prochain, Stéphane Israël, le président d'Arianespace a annoncé que la prévision de lancements pour 2018 passait à quatorze. L'objectif de sa société est d'augmenter sa compétitivité face à une concurrence de plus en plus forte.

  • spatial

    Onzième succès au CSG pour clore 2017

    En plaçant quatre satellites Galileo sur orbite ce mardi, Ariane 5 permet au Cnes et à Arianespace de réaliser l’objectif d’une année mouvementée. Le système de guidage par satellite européen étend pour sa part son potentiel opérationnel.

  • spatial

    Quel est le poids du spatial sur l'économie guyanaise?

    L’INSEE , l’Institut national de la statistique et des études économiques et le CNES le Centre national d’études spatiales ont présenté le 9 novembre les conclusions de leurs études sur l’impact du spatial sur l’économie guyanaise. Il joue encore un rôle majeur. 

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play