Le Centre Spatial Guyanais mobilise 140 millions d'euros pour la modernisation de ses installations

spatial guyane
Fusée Ariane
©Capture Guyane la 1ère

Après une année difficile de 7 lancements, un échec et le report du vol inaugural d’Ariane 6, le Centre Spatial Guyanais se lance dans un vaste programme de réhabilitation pendant les 4 ans à venir. Le but faire du CSG un site attractif pour les acteurs de l’activité spatiale.

Depuis 56 ans, le Centre Spatial Guyanais attire les propriétaires de satellites de toute la planète. Mais les technologies évoluent et le port spatial de l’Europe doit se moderniser explique Marie-Anne Clair Directrice du CSG :

Nous avons actuellement des technologies qui datent de 25 ans, il est grand temps de faire une mise à niveau de l'ensemble de cette base pour qu'elle puisse être une vraie base du siècle...


Ce programme de rénovation s’appelle CSG Nouvelle génération, il a débuté l’an dernier et s’achèvera en 2024. Joël Egalgi en est le chef de projet CSG NG CNES :

L'objectif et la finalité principale c'est réinventer les systèmes et surtout proposer des principes qu'aujourd'hui certains clients demandent et que d'autres n'ont même pas encore imaginé ...

 

Un projet de modernisation de 140 millions


Outre l’aspect numérique, permettant de réduire à moins de 3 jours l’enchainement des lancements, l’enjeu sera l’économie d’énergie avec l’utilisation du solaire et de la biomasse. La voirie, les réseaux d’eau seront également modernisés, des domaines qui devraient booster l’économie locale précise Marie-Anne Clair, Directrice du Centre Spatial Guyanais :

Tous nos projets ne sont pas des projets d'une complexité technologique très particulière qui nécessite une spécificité européenne très pointue... Il y a des tas d'activités qui sont de nature générale et toutes les entreprises guyanaises sont les bienvenues, au contraire, pour travailler sur les projets du CSG...


D’un coût de 140 millions d’euros, cette modernisation est financée pour un tiers par la France et 2 tiers par l’Agence Spatiale Européenne. Si pour l’heure seules 3 fusées décollent de Guyane, à terme cette mutation du CSG devrait attirer d’autres petits lanceurs ou encore le space rider une petite navette qui réalisera des allers-retours entre l’espace et la Guyane.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live