Le chamane Alwin Manéwamo Karwafodi est décédé à l'âge de 81 ans

disparition
Le  chamane Alwin Manewamo décédé à l'âge de 82 ans
Le chamane Alwin Manewamo décédé à l'âge de 82 ans ©DR
La Guyane a perdu l'un de ses dòkò avec la disparition du chamane Alwin Manéwamo Karwafodi ce samedi 29 janvier à 4h du matin des suites de maladie.

Alwin Manéwamo Karwafodi s'en est allé à l'âge de 81 ans ce 29 janvier. Il était le dernier chamane guérisseur de Saint-Laurent avec une spécialité, celle de replacer les os.
Né le 24 décembre 1940 au Suriname, au village Matta, il est arrivé en Guyane à l’âge de 49 ans, il avait fuit la guerre civile au Suriname et s’était installé avec sa famille au village Pierre à Saint-Laurent-du-Maroni.

Un guérisseur pour les communautés amérindienne et bushinenghé

Alwin Manéwamo Karwafodi a été initié aux rites chamaniques sur l’Île Portal. Il avait une particularité, celle d'avoir acquis des compétences chamaniques à la fois amérindiennes (Lokono) et bushinenghé. Il oeuvrait ainsi pour le rapprochement des peuples.

Le Chamane Alwin Manéwamo Karwafodi
Le Chamane Alwin Manéwamo Karwafodi, le chamane guérisseur du village Pierre ©DR

Membre de la communauté Arawak-Lokono et père de 6 enfants, 2 filles, 4 garçons et 5 petits enfants. C’est parce que ses enfants étaient malades qu’il était devenu chamane. Il vivait toujours au village Pierre à Saint-Laurent-du-Maroni dont il était le médecin traditionnel, auprès de sa famille. 
On se souviendra qu'il avait fait partie des amérindiens instigateurs des journées des peuples autochtones instituées avec la Région en 2010.

La levée de deuil aura lieu le jeudi 3 février mais déjà, sous un carbet, les habitants peuvent venir se recueillir devant le portrait du guérisseur.

Au village Pierre, les habitants vont honorer la mémoire de leur chamane guérisseur
Au village Pierre, les habitants vont honorer la mémoire de leur chamane guérisseur ©DR