Le complexe Belova pour "valoriser le patrimoine guyanais"

tourisme
Le Cric Crac devient le Complexe Belova.
Le Cric Crac, véritable institution créée par l'entrepreneur Maurice Méthon a été racheté par le groupe GSF de l'entrepreneur Serge Fulgence vendredi 5 août dernier. ©J.X
Le Cric Crac cèdera bientôt sa place au Complexe Belova. L’hôtel, le restaurant et la discothèque ont été acquis le 4 août par l’entrepreneur Serge Fulgence. Avec ce nouveau complexe l'établissement réputé de Rémire-Montjoly, créé par Maurice Methon tourne une page.

C’est un établissement touristique réputé, le Cric Crac à Rémire-Montjoly va céder sa place dans les prochaines semaines au Complexe Belova. Le nouveau propiétaire est le groupe GSF de l'’entrepreneur Serge Fulgence déjà à l'initiative de l'Hippopotamus à Cayenne et Tablapizza à Matoury. Toutes les activités seront conservées, de l'hôtel au restaurant en passant par la discothèque.

Une rénovation prévue du complexe durant 3 mois

Différentes rénovations sont prévues pour une durée de trois mois. La chaine hôtelière Inter Hotel sera implantée représentant une capacité de 32 
Complexe Belova (chambre)
Projet de rénovation de la partie hôtelière. ©DR
chambres, il s'agira d'un trois étoiles. Des rénovations mais également une modernisation sont programmées, un nouveau restaurant verra le jour : "La Marinière". Un restaurant dédié aux produits de la mer où l'art culinaire guyanais sera mis à l'honneur autant que la culture au sens plus large. L’ouverture du restaurant modernisé est prévue pour le mois de novembre. C'est Fabienne Mathurin Brouard, ancienne maire de Saint-Georges de l'Oyapock et vice-présidente de la région déléguée à la culture qui a été choisie pour diriger ce restaurant. Un nouveau challenge pour l'ancienne élue jusqu'alors formatrice pour adulte qui a d'ailleurs été se former dans l'hexagone.

Fabienne Mathurin Brouard directrice du restaurant La Marinière


Le montant de la transaction n’est pas connu mais l’entrepreneur évoque un investissement de près de 2,7 millions d'euros dans ce projet. Pour le nouveau propriétaire l’enjeu est de mettre en avant le patrimoine guyanais. L'espace discothèque doit offrir un espace de convivialité intergénérationnel autour des danses et musiques du pays. 

La fin du Cric Crac

C’est une opération importante que vient de réaliser le groupe qui met ainsi le pied dans une nouvelle branche d’activité : le tourisme. Son objectif faire de l’établissement une référence. En cas de réussite du démarrage de l’activité, Serge Fulgence entrevoit aussi plusieurs développements, notamment, à terme, le doublement de la capacité hôtelière actuelle soit une soixantaine de lits. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live