"Le Malani", ce nouveau ferry d'une plus grande capacité remplacera La Gabrielle des deux côtés du fleuve Maroni

transports
Le Malani
Le Malani nouveau ferry entre Saint-Laurent du Maroni et Albina villes frontières avec le Surinam ©Terrence Moy
Il est enfin arrivé à quai, après un long périple depuis le chantier naval de l’Océan Indien (CNOI) à l’Île Maurice. Ce nouveau ferry appelé Malani, remplacera la Gabrielle, en effectuant les rotations entre les deux berges du Maroni.

Le Malani a été construit sur l’Île Maurice au chantier naval de l’océan indien (CNOI). Ce ferry va remplacer le bac actuel, "La Gabrielle", et assurera les liaisons entre le Surinam et le port fluvial de l’Ouest.

Le Malani, baptisé du nom d’un cours d’eau du Haut-Maroni, est un ferry-bac de 56 mètres pouvant transporter 20 voitures ou 4 semi-remorques ou 8 camions et accueillir 200 passagers, avec 50 places assises. La traversée est prévue en 15 minutes (vitesse commerciale de 6,5 nœuds soit 12 km/h environ). Ce nouveau bac pourra ainsi effectuer 68 rotations hebdomadaires. Il a une capacité de 176 tonnes. 

Dominique Devallan
Dominique Devallan responsable exploitation La Gabrielle ©Terrence Moy

L’ancien bac avait une capacité de chargement de 44 tonnes. L’idée aujourd’hui est de fluidifier le trafic entre le Surinam et la Guyane, notamment durant les périodes estivales.

Dominique Devallon responsable d’exploitation du bac La Gabrielle

Un acte de coopération régionale inédit

Ce bac est un exemple de coopération régionale entre la Guyane et le Surinam. Le projet, initié en 2010, en effet, a bénéficié de financements issus de fonds européens, mais également de fonds régionaux de développement. Ce montage financier était jusqu’ici inédit.

D’un coût total de 5 millions d’euros, le ferry a été cofinancé par l'Europe (3 500 00 euros de FEDER-CTE), par le Suriname via le FED (625 000 euros), par l'Etat français (450 000 euros), par le CNES (250 000 euros) et par la Collectivité Territoriale de Guyane (175 000 euros).

Les travaux côté Surinam retardés

Port de l'ouest gare fluviale
Port de l'ouest gare fluviale ©Terrence Moy

Ce projet de ferry d'une plus grande capacité sur le Maroni a pour objectif d’absorber l’augmentation effective et à venir, de la population des deux rives. La réhabilitation de la route Albina-Paramaribo, impliquant une hausse des échanges de marchandises via le port de Paramaribo, est également prévue.

Un bémol cependant, les travaux sont toujours en attente de réalisation, du côté surinamais. Les autorités surinamaises promettent une résolution rapide…