Le protocole de gestion des cas Covid dans les établissements scolaires, critiqué par les parents d'élèves et les enseignants : ils notent un certain relâchement

éducation
Retour des élèves dans les écoles de Guyane
©Jocelyne Helgoualch

Une semaine après la fin des vacances, des doutes quant au protocole à appliquer en cas de cas positifs dans les établissements scolaires, apparaissent. Le gouvernement a pourtant donné des directives. Mais les parents d’élèves et syndicats enseignants attendent un signal venant du rectorat. 

Une semaine après la fin des vacances de Pâques, des doutes quant au protocole à appliquer en cas de cas positifs dans les établissements scolaires, apparaissent. Le gouvernement a pourtant donné des directives claires. Mais les parents d’élèves et syndicats enseignants attendent surtout un signal venant du rectorat. Les parents d’élèves et syndicats en profitent pour faire remonter des dysfonctionnements concernant les mesures à appliquer pendant les cours.

Un document de 4 pages 

A en croire les syndicats enseignants, il y aurait un certain relâchement. Ce mardi, le recteur a fait circuler une note de service récapitulant les mesures à appliquer : un document de 4 pages. En resumé, ce protocole prévoit la fermeture de la classe dès le premier cas positif et ce dès la maternelle, valable en primaire, collège, lycée et surtout des adaptations spécifiques pour l’académie de Guyane notamment en ce qui concerne la demi-jauge.
En effet, appliquée dans l’hexagone, cette mesure ne sera pas déployée dans nos établissements. En Guyane, ele faisait déjà grincer des dents. 

« Le fait de prendre la moitié de la classe oblige l'enseignant et l'autre en continuité pédagogique, ce n'est pas possible du tout, cela entraîne du travail supplémentaire en fait »

Aïssatou Chambeau présidente de la fédération autonome des parents d’élèves et étudiants de Guyane.

 

Des mesures incomplètes

Des élèves du lycée Bertène Juminer se protègent
©Yves Robin

Il faudrait également une meilleure communication au sein des établissements. Même son de cloche du côté de la Fédération syndicale unitaire, la première dans le monde de l’éducation en France, elle représente les enseignants.

Depuis les vacances de la Toussaint on demande l'application stricte du protocole sanitaire. Il a été renforcé depuis. Les aérations des salles doivent être régulières, les mesures pour limiter le brassage des élèves doivent être prises notamment dans les cantines, toutes ces mesures ne sont pas appliquées dans les établissements. 

Florent Hennion co-secrétaire départemental de la FSU Guyane.

Certains établissements sont actuellement en fermeture administrative pour cause de cas positifs, d’autres réaccueillent leurs élèves après une désinfection. Le signalement de cas positifs n’entraîne pas la fermeture comme au collège Gérard Holder. L’information doit cependant être remontée à la cellule Covid. 

Le reportage de Myriam Boicoulin et Guillaume Perrot

Ecole : le protocole de gestion des cas COVID fait débat.

 

Le reporta