Légion d'honneur 2021 : les promus en Guyane

société
ORDRES ET DÉCORATIONS - légion d'honneur
©legiondhonneur.fr
Comme chaque 1er janvier, le président de la République décerne la plus haute décoration honorifique française à quelques centaines de personnalités et d'inconnus. Parmi les récipiendaires : trois personnes exerçant leur mission en Guyane.

Cette année encore, les médecins et scientifiques, très mobilisés en cette période de crise sanitaire, sont mis à l'honneur dans la nouvelle promotion civile de l’ordre de la Légion d’honneur, publiée le 1er janvier. Plus de 500 personnalités sont distinguées cette année, dont 15 % dans le domaine de la santé, le social et l'humanitaire et 10 % dans l'enseignement et la recherche.

Au grade de chevalier

  • Sylvie Espécier (née Guirlinger), ancienne sous-préfète de Barcelonnette, cheffe de service au Centre spatial guyanais de Kourou. 34 ans de services.
  • Christine Gardel, médecin, inspectrice générale des affaires sociales. 36 ans de services. Elle avait renforcé l’ARS Guyane durant la première vague de Covid-19. Elle est surtout l’une des quatre auteurs du rapport sur le renforcement de l’offre de soins, qui a mis sur les rails le chantier du futur CHU de Guyane. 
  • Samuel Filniez procureur de la République près le tribunal judiciaire de Cayenne; 22 ans de services.


Avec la promotion du 14 juillet, la promotion du 1er janvier représente l'une des deux promotions civiles annuelles de la Légion d'honneur. Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d'honneur compte aujourd'hui 92 000 membres, civils et militaires, récompensés pour leurs "mérites éminents au service de la nation".