Les centres délocalisés de prévention et de soins de Maripasoula, de Grand-Santi et de Saint-Georges vont devenir des hôpitaux de proximité d’ici 2024

santé
Le centre de santé de Grand-Santi à sa mise en fonction en 2018
Le centre de santé de Grand-Santi à sa mise en fonction en 2018 ©Guyane la 1ère
De grandes avancées pour les trois centres délocalisés de prévention et de soins de Maripasoula, de Grand-Santi et de Saint-Georges. Ils seront transformés en hôpitaux de proximité annonce l’agence régionale de santé. C’est un projet à 4 millions d’euros pour élargir l’accès aux soins sur le territoire. D’ici 2024, les habitants de ces trois communes pourront faire leurs analyses, radiographies et autres examens médicaux sur place.

Ainsi les trois centres délocalisés de prévention et de soins de Maripasoula, de Grand-Santi et de Saint-Georges deviendront d’ici 2024 des hôpitaux de proximité.

Pour ce faire, 4 millions d’euros seront investis entre 2023 et 2025. Six à huit lits d’hospitalisation seront mis à disposition. Les effectifs seront doublés avec notamment la présence sur site d’un urgentiste 24/24. 

80% des examens biologiques sur place

Des analyses et des radios seront possibles sur place. Une antenne de pharmacie hospitalière devrait également voir le jour. A partir de 2024, le CHC ambitionne de réaliser 80% des examens biologiques sur place

La transformation de ces établissements se fera en deux phases : dans un premier temps avec la montée en gamme de l’offre de soins possible en huit mois, puis dans un second temps, élargir les capacités d’accueil dans les années à venir ; Ces hôpitaux de proximité devront permettre de limiter les transferts au CHOG ou au CHC. Adultes et enfants de plus de 5 ans seront prises en charge sur place.

Ces centres de prévention représentent à eux trois, 80% des consultations que réalisent les 17 centres délocalisés de prévention et de soins que compte le territoire.

Le maire de Grand-Santi très favorable à la transformation des CDPS

A Grand Santi, Félix Dada est satisfait de cette annonce. Depuis le début de son mandat en 2020, le maire œuvre pour dynamiser la commune. Cet hôpital de proximité, s’il voit le jour, pour être un atout pour les habitants de plus en plus nombreux :

« Grand Santi est une commune en pleine expansion et la population aspire à vivre mieux… »

Seule ombre au tableau pour Félix Dada, le recrutement du personnel soignant qualifié :

« Il ne faut pas se voiler la face, il y a aujourd’hui un problème de soignants … de recrutement on le voit à Saint-Laurent. S’il y a tout le personnel qu’il faut pour le dispositif, cela sera une bonne chose et évitera les évasans, et les gens pourront se faire soigner en restant dans leur milieu. »

Voici un reportage de 2018 sur la situation sanitaire à Grand-Santi :