guyane
info locale

Les établissements scolaires de Camopi sont cadenassés

éducation
Camopi
©Guyane1ere
A Camopi le ton monte, l'absence de plusieurs enseignants provoque la colère des parents d'élèves et ils l'ont fait savoir ce mardi 13 septembre en cadenassant la porte d'entrée des établissements scolaires. Certains professeurs ont quitter leur poste faute de logements décents pour les accueillir.
Depuis ce mardi 13 septembre, les écoles et le collège de Camopi en Guyane sont cadenassés. Les parents d’élève à l’origine de ce mouvement d’humeur réclament des logements pour accueillir les enseignants. En effet, depuis la rentrée, plusieurs d’entre eux sont repartis, faute de logements décents.
Les parents demandent également une nouvelle école, une restauration scolaire, une salle informatique, ou encore un internat pour les jeunes de Trois Sauts. Les différentes revendications (une dizaine) ont été adressées à l’Etat, au rectorat et à la collectivité territoriale.
Le rectorat reconnaît les problèmes récurrents qui affectent la commune de Camopi. La semaine prochaine, Youssoufi Touré, le Recteur d’académie de la Guyane devrait conduire une délégation, sur le Haut Oyapock. 

L'interview par téléphone de Mario Charles, un parent d'élève de Camopi avec Alexandre Rozga

Les parents d'élèves de Camopi menacent aujourd'hui d'étendre leur mouvement à la commune de Trois Sauts. Soutenus par les enseignants, ils s'étaient déjà mobilisés il y a deux ans pour les mêmes raisons. Un protocole d'accord avait été signé et des engagements avaient été pris.

Le reportage de Marc-Philippe Coumba

Publicité