Les parents d'élèves bloquent le rectorat : ils dénoncent les affectations, au mépris des vœux de leurs enfants.

éducation
Manifestation parents d'élèves
©Céline Fleuzin
Les parents d’élèves mobilisés bloquent depuis ce matin l’accès au rectorat de Guyane. Ils protestent contre le non-respect des affectations de certains élèves.

Mobilisés depuis le 29 juin, ils bloquent depuis ce matin l’accès au rectorat de Guyane. Les parents d’élèves ne lâchent pas l’affaire. Ils veulent que leurs enfants soient affectés dans l'établissement scolaire de leur choix. Pour l'heure, ces jeunes n'ont pas d'affectation, ou ils sont placés dans des collèges ou lycées situés loin de leur domicile.

Une rencontre

Ils ont pu rencontrer le directeur de cabinet du recteur, William Louis-Félix. Ce dernier s’est déplacé pour annoncer la proposition d’un rendez-vous avec le recteur Alain Ayong Le Kama ce jeudi à 17h. Les parents ont refusé, ils ne souhaitent pas attendre jusqu’à jeudi, le rectorat fermant ses portes le lendemain. Ce groupe de parents a décidé de bloquer jusqu’à ce qu’ils obtiennent des réponses concrètes.

Audrey Teza

Nous sommes là, depuis le 29. La veille de leur départ en vacances, ils nous invitent à 17h. Ca suffit. Nous voulons juste des réponses, des affectations. L'école est obligatoire jusqu'à 16ans. Nos enfants doivent affectés, nous allons bloquer jusqu'à ce que le recteur fasse son travail.

Audrey Teza parent d'élève

 

Des voeux encore à l'étude

Les voeux d'affectation sont formulés et confirmés, généralement par les parents, via EduConnect, un serveur unique de l'Education Nationale qui permet de suivre la scolarité de son enfant. Le conseil de classe émet ensuite un avis sur le choix de la famille qui valide ou conteste. Puis arrivent fin juin les affectations définitives émises par le SAIO Parcoursup. Il y a aussi la procédure Affelnet, affectation des élèves par le net, elle détermine l'établissement de rattachement, généralement l'établissement qui correspond aux critères renseignés par les familles.