Les premiers candidats aux élections Municipales se sont déclarés en déposant leurs listes

élections
Préfecture
Les premiers candidats ont été enregistrés ce matin, avec l’indication de leur étiquette politique pour les communes de plus de 3500 habitants. Le dépôt des candidatures pour l’élection municipale a débuté ce matin en préfecture, il se terminera jeudi à 18h.  
Le dépôt des candidatures pour l’élection municipale a débuté ce matin en préfecture, il se terminera jeudi à 18h. Rappelons que les électeurs des communes d’Awala-Yalimapo, Iracoubo, Matoury, Papaïchton, Rémire-Montjoly et Roura sont rappelés aux urnes, du fait de l’annulation du second tour, lors du précédent scrutin. Les premiers candidats ont donc été enregistrés ce matin, avec l’indication de leur étiquette politique pour les communes de plus de 3500 habitants.
 

Premier à déposer une liste

Jean Claude Labrador
Jean Claude Labrador au centre
Jean-Claude Labrador se représente à Roura. Il est le premier à faire enregistrer sa liste pour l’élection municipale.
Ce matin, le candidat estime pouvoir se présenter sans étiquette. Arrivé en tête du premier tour sous l’étiquette Divers droite lors du précédent scrutin, Jean-Claude Labrador a depuis recomposé sa liste. Finalement, son vœu ne semble pas avoir été entendu par les services de la préfecture.

« « On a choisi sans étiquette, mais nous avons découvert lors du premier dépôt que la préfecture avait mis "divers centre", puisqu’on ne retrouve pas la catégorie "sans étiquette". Donc on a accepté puisqu’on ne retrouve pas sans étiquette, donc à partir de là… Notre liste est composée de personnes qui sont certes dans un parti, d’autres pas du tout. Donc pour nous c’est sans étiquette »

Jean-Claude Labrador, liste « Une vision commune » (Roura)


24 nuances...

Les services de l’Etat proposent 24 couleurs politiques aux candidats, un choix que le cabinet du préfet suit de très près, même si les candidats peuvent ensuite établir un recours.
 

« Tous les partis politiques qui existent en France, ça c’est une étiquette. Ensuite le préfet est dans son rôle de nuancer le parti politique par l’historique que l’on connaît de tel ou tel candidat. Si on sait par exemple que tel candidat a soutenu très fortement tel candidat présidentiel ce sera ça ce que l’on appelle le nuançage politique »

Cyril Pralong, chef du service des titres et de la vie démocratique


Premier pour Iracoubo

Enrico William
Enrico William
Ces nuances, établies pour éclairer les électeurs à l’heure du vote, ne sont applicables qu’aux communes de plus de 3500 habitants. Pour les autres, les candidats ne sont pas tenus d’indiquer une tendance. Un règlement qui semble satisfaire Enrico William, à la tête de la première liste enregistrée pour Iracoubo.
 

« Je suis sans étiquette. La liste est composée de plusieurs personnes qui sont encartées ou non, mais la liste Construisons Iracoubo n’a pas d’étiquette.

-Mais vous vous sentez plutôt à droite ou à gauche ?

-Euh.. Ecoutez, jocker ! »

 

Enrico William, liste « Construisons Iracoubo »


L’élection municipale se déroulera les 18 et 25 octobre. Les candidats ont jusqu’à jeudi soir pour enregistrer leur liste.
Le reportage de Sébastien Laporte :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live