publicité

Lula est-il libre ou en prison ? 

Mise au point sur la situation de l’ancien président du Brésil dont la dernière demande de remise en liberté a créé une énorme confusion ce week-end au Brésil.
 

Luiz Inacio Lula da Silva en mars dernier, avant son incarcération © Libre de droit
© Libre de droit Luiz Inacio Lula da Silva en mars dernier, avant son incarcération
  • Par Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le
Luiz Inacio Lula da Silva est toujours sous les verrous. Pourtant, dimanche, l’ex-président du Brésil a bien failli retrouver la liberté. Depuis sa condamnation en avril à douze ans un mois de prison pour corruption dans l’affaire Petrobras, Lula et ses avocats utilisent toutes les procédures possibles pour retrouver la liberté, provisoirement avec, en ligne de mire, les élections générales en octobre et le poste de président pour lequel Lula est favori. Mais le fondateur du Parti des Travailleurs a quasiment usé tous les recours, en vain. Ainsi, le week-end dernier, le juge Rogerio Favreto de la cour d’appel de Porto Alegre, analysait une demande d’Habeas Corpus présentée vendredi par des députés du Parti des Travailleurs. Surprise, la demande a été acceptée avec l’ordre d’une remise en liberté à effectuer d’urgence, dès dimanche. Les partisans de Lula ont alors commencé à fêter la fin de l’incarcération de leur mentor.

Encore un recours en août

Mais finalement, Lula n’a pas quitté sa cellule de Curitiba. Beaucoup de Brésiliens ont dû en perdre leur latin. Dans la soirée dimanche, un autre juge de la même cour d’appel de Porto Alegre, Joao Pedro Gebran Neto, a annoncé décider le maintien en prison de Lula. Mais Rogerio Favreto, le premier juge, a décrété dans la foulée la mise en oeuvre immédiate de la mesure de libération. Le dernier mot reviendra finalement au président de la même cour d’appel : Lula doit rester en prison.
Il reste encore à Lula un grand rendez-vous : un tribunal électoral doit décider le mois prochain si l'ancien président peut être candidat à l'élection présidentielle malgré son incarcération. 1 531 159 575

Sur le même thème

  • Brésil

    Pénurie de médecins annoncée à Oiapoque

    Lassé des attaques du président brésilien Jair Bolsonaro, Cuba a annoncé le 14 novembre la fin de sa participation au programme "Plus de médecins". Oiapoque sera impactée. Tous les médecins des services de santé de la ville sont cubains. Ils devraient quitter la ville très bientôt.
     

  • Brésil

    Brésil : près de 6 millions d'euros de travaux pour la modernisation d'Oïapoque la ville frontière

    Le gouverneur de l’Amapá, Waldez Góes et des représentants du gouvernement ont visité ce vendredi les différents chantiers en cours à Oïapoque. Le secrétariat de l'infrastructure prévoit que les travaux du mur de soutènement en périphérie de la ville seront finalisés jusqu'au début de 2019.

  • Brésil

    Brésil : Elections générales sous haute tension

    Le premier tour des élections générales se tiendra le 7 octobre au Brésil. Les Brésiliens doivent élire le président, les gouverneurs des Etats, les députés fédéraux, deux tiers du Sénat et les députés des Etats Fédérés. Des élections que les observateurs qualifient de « surréaliste ».

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play