guyane
info locale

Marée noire au Brésil : extension exceptionnelle pour 2 mois de l'assurance chômage des pêcheurs du Nord-Est

Océan Atlantique
Plage souillée par des résidus pétroliers au Brésil
©Guyane la 1ère
Depuis plus de 2 mois, les côtes du Nord-Est du Brésil sont souillées par des résidus pétroliers. Une pollution qui n'a toujours pas été expliquée officiellement, mais le président du sénat, Davi Alcolumbre a signé un décret qui garantit une indemnisation exceptionnelle des pêcheurs pour deux mois.
Une catastrophe environnementale d'ampleur touche les côtes brésiliennes depuis le mois de septembre. Plus de 2000 km de côtes sont ainsi pollués par des galettes de fuel qui impactent gravement l'environnement et l'économie des villes. Le tourisme est touché et le secteur de la pêche vit de plein fouet cette marée noire dont on ne connaît toujours pas officiellement la provenance exacte. Une situation prise en compte par le ministère de l'agriculture, de l'élevage et de l'approvisionnement.


Signature d'un décret le 24 octobre 2019 pour l'indemnisation des pêcheurs

Le quotidien Dario do Amapa se fait le relais de cette information. Un décret modifie une loi qui prévoit une prestation chômage aux pêcheurs professionnels pendant les périodes de reproduction. Le décret stipule que cette mesure est étendue deux mois supplémentaires en raison de la gravité de la situation sur la côte nord est qui empêche une activité de pêche normale. Les pêcheurs vont toucher une assurance du montant du salaire minimal brésilien qui est de 998 réais. Une mesure qui coûterait de 120 à 130 millions de réais au gouvernement. Ce décret a été signé par le président du Sénat Davi Alcolumbre, le sénateur de l'Amapa.
Cette marée noire est symbolisée depuis quelques jours par la photo d'un jeune bénévole de l'état de Pernambouc sortant de l'eau couvert de résidus pétroliers. Une photo qui a fait le tour de monde et suscité un gros émoi. 
Le gouvernement brésilien rappelant l'impact sur la santé de ces pollutions a interdit que les enfants participent aux opérations bénévoles de nettoyage des sites souillés.
Publicité