guyane
info locale

Une mine d'or attaquée par une dizaine d'hommes armés au Surinam

orpaillage
Orpaillage camps
Une mine d’or au Surinam, dans le secteur du village d’Anapaïké près de la frontière guyanaise, a fait l’objet d’une attaque. Plus d’une dizaine d’hommes lourdement armés auraient ouvert le feu sur la mine dite « de Serafim ». Bilan : deux morts
 
Une mine d’or au Surinam, dans le secteur du village d’Anapaïké près de la frontière guyanaise, a fait l’objet d’une attaque vendredi en fin de journée. Plus d’une dizaine d’hommes lourdement armés auraient ouvert le feu sur la mine dite « de Serafim »…
Le bilan pour l’instant provisoire serait d’au moins deux morts, un militaire surinamien qui se trouvait sur place avant cet assaut, et un civil. Ce dernier pourrait s’agir d’un ressortissant brésilien.


Far west

Les assaillants, selon des sources concordantes s’exprimaient en brésilien. Ils auraient échappé à l’armée surinamaise.  Une quinzaine de militaires auraient été dépêchés sur place. Selon les témoignages, certains employés se sont enfuis dans la forêt, d'autres n'ont pas pu se cacher et auraient été kidnappés. En outre, des engins de terrassement seraient détruits. La production d'or de la semaine a été volée. Une perte encore non chiffrée.
Kupi Aloïké habite Anapaïké…il précise que les habitants du secteur, sur ce territoire wayana côté français, sont inquiets….

"Nous sommes en pleine saison d'abattis. Il n'est pas recommandé de se promener seul, surtout les femmes. Apparement deux personnes auraient été tuées. Les voleurs seraient venus pour le mine donc peutêtre ne vont ils pas revenir." 

 

Kupi Aloïke


Les autorités surinamaises indiquent que le groupe d’assaillants aurait franchi la frontière et serait en Guyane. Une information que la gendarmerie ne peut pour l’instant confirmer ou infirmer…


 
Publicité