Mission réussie pour Soyouz : le satellite MetOp-C a été mis sur orbite

sciences
Soyouz
©DR
8ème succès de l’année pour le spatial hier soir le lanceur Soyouz a mis sur orbite le satellite Métop C. Une mission qui intervient moins d’un mois après l’échec d’un vol vers l’ISS. 
 
21h47 à Kourou le ciel de Sinnamary s’illumine. Le lanceur Soyouz s’envole Parmi les spectateurs on ne peut s’empêcher de penser à l’échec du 11 octobre dernier au départ de Baïkonour d’une mission vers la station spatiale internationale, même si les Russes ont été rassurants.
Luce Fabreguettes directrice exécutive d’Arianespace en charge des missions explique :

"Nos amis Russes ont rapidement compris ce qui s'est passé. Ils ont fait preuve d'une grande transparence avec nous".


Un succès de plus

Une heure plus tard le 19ème exemplaire de Soyouz rajoutait un nouveau succès à son palmarès. Une réussite permettant à l’Europe de compléter sa constellation de satellite de prévisions météorologiques au service de nombreux utilisateurs. Des prévisions pouvant aller jusqu’à 10 jours. 
Marc Cohen directeur du Programme orbite basse à Eumetsat détaille :

"On fait des acquisitions sur toutes les orbites. On acquiert les données, on les traite et on livre les données en 70 mn"


Plus que 3 tirs d'ici la fin de l'année

Huit sur onze. L’objectif de onze lancements en 2018 est en passe d’être atteint au Centre spatial Guyanais. 
Arianespace et le CNES tiennent la cadence en cette fin d’année chargée, avec un lancement quasiment tous les quinze jours.
L’objectif annoncé en début d’année, 12 à 14 lancements, a été, depuis, revu à la baisse. Arianespace se tient à onze missions désormais pour 2018. 
Le prochain lancement est prévu le 20 novembre avec Véga.



















 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live