guyane
info locale

Montagne d'or : des débats et des hommes

orpaillage
Consultation montagne d’or Awala-Yalimapo
©Jocelyne Helgoualch
Les débats sur la montagne d'or ont repris cette semaine sur le territoire. A  Awala, la salle était comble. Les débats ont suscité beaucoup d'émotion. Pour les représentants des communautés autochtones, les enjeux sont importants. Il s'agit du devenir guyanais.
Il y a avait beaucoup de passion hier lors des débats sur le projet minier Montagne d’or. Des discussions très passionnées qui se sont déroulées dans un climat très apaisé. Les Chefs coutumiers d'Awala et de Yalimapo, autorités morales, ont été les premiers à se positionner. Ils sont fermement opposés au projet. Jean-Paul Ferreira, le maire de cette commune de l'ouest guyanais s’est ensuite exprimé au nom de sa population. Il est lui aussi opposé au développement d'une filière industrielle dans la zone.

Jean Paul Ferreira maire d'Awala-Yalimapo est très clair : 

"Le débat a été de très bonne tenue. Il y avait une majorité opposée au projet donc cela a déséquilibré le débat. L’essentiel est que les gens s’expriment et écoutent les arguments des pro-Montagne d’or. Aujourd’hui il s’agit pour les Guyanais de réfléchir à leur propre développement et avoir du courage politique."


Le reportage de Guyane la 1ère :


La concertation inévitable 


Cette concertation est essentielle pour mesurer l’impact de l’activité minière dans cette zone. Les favorables au projet ont pu également se faire entendre afin d’exposer leurs arguments.
Ils ont notamment souhaité que les collectivités négocient avec le consortium, une fiscalité intéressante pour la Guyane.

Le reportage de Guyane la1ère :


Destination Apatou


Ces débats sont organisés par la commission particulière du débat public de mars à juillet. Outre les débats ouverts à tous, des ateliers auront également lieu. Les questions peuvent être posées autant à l’oral qu’à l’écrit.
Deux autres réunions publiques sont organisées dans cette région de l’ouest guyanais. Cette population est particulièrement concernée, puisque le gisement d'or convoité est à l’inférieur d’une concession située sur le secteur de Paul Isnard à 120 kilomètres de Saint Laurent du Maroni, chef lieu de la deuxième circonscription.
Nouveau  rendez-vous aujourd’hui à Apatou, de 18 à 21 heures, à la maison familiale et rurale. Et demain à Mana, au pôle enfance et jeunesse, également de 18 à 21 heures.

Publicité