Municipales 2020 : cinq maires élus dès le premier tour

élections
Bureau de vote à Papaïchton
Bureau de vote à Papaïchton ©Jocelyne Heloualch
30 161 électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche 18 octobre. Ils devaient désigner les conseillers municipaux et communautaires de sept communes. Cinq maires ont été élus dès le premier tour. En revanche, il y aura un deuxième tour à Iracoubo et Saül.
30 161 électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche 18 octobre. Ils devaient désigner les conseillers municipaux et communautaires. Cinq maires ont été élus dès le premier tour. En revanche, il y aura un deuxième tour à Iracoubo et Saül.


Maires élus dès le premier tour : 

 
  • Awala-Yalimapo :
Jean-Paul Fereira
Jean-Paul Fereira maire sortant Awala-Yalimpo
Jean-Paul Fereira à Awala-Yalimapo entame un quatrième mandat. Sa liste « Forte et fière dans sa diversité » a une fois de plus convaincu en remportant 53% des suffrages. En face de lui, la liste d’union de deux anciens adversaires politiques menée par Hervé Robineau et BrunoThérèse, n’a pas été suivie par la population.
 
  • Roura :
Jean-Claude Labrador
Jean-Claude Labrador
A Roura, Jean Claude Labrador crée la surprise. Il est élu dès le premier tour. Le débauchage du numéro 2 de la liste Gaillou, Michel Ly Fong, agriculteur à Cacao, manifestement, a payé. Il remporte la mairie très largement avec 64,4 % des voix.
 
  • Rémire-Montjoly
Claude Plénet
Claude Plénet
Autre surprise, cette fois à Rémire-Montjoly. Il se présentait pour la troisième fois. Claude Plenet est élu dès le premier tour avec 56,74 %. Il bat la liste d’union Jean Ganty-Nahel Lama. Claude Plenet a su mobiliser son électorat. L'abstention est forte, près de 63 %. Jean Ganty était maire depuis 12 ans.
 
  • Matoury
Serge Smock
Serge Smock
A Matoury, le maire sortant Serge Smock, est lui aussi réélu. Déjà en mars dernier, Serge Smock était largement en tête du premier tour avec plus de 47 % des suffrages. Cette fois, il gagne avec 61,08% des votes. Face à lui, Jean-Victor Castor. Le leader du mouvement de Décolonisation et d'Emancipation Sociale se présentait pour la quatrième fois à Matoury avec le soutien d’Hubert Contout, ancien candidat en mars dernier. La liste écologiste de Jean-Marc Aimable, quant à elle, surprise de ce premier tour, n’a pas suscité l’adhésion.
 
  • Papaïchton 
Jules Deie, maire de Papaïchton
Jules Deie, maire de Papaïchton ©guyane 1ère
Jules Deie, le maire sortant de Papaïchton avec 57,35% des voix, a de nouveau obtenu les suffrages des électeurs. A 38 ans, il est le plus jeune maire de Guyane. Il a battu la liste conduite par Richard Lobi. Une liste d’union avec Claude Djani, lui même candidat, il y a sept mois. La bataille a été rude sur le Maroni.


Communes en ballotage : 

 
  • Iracoubo :
Enrico William
Enrico William
A Iracoubo il y aura bien un deuxième tour. C'est un sérieux revers pour la maire sortante Cornélie Sellali, qui arrive en troisième position avec 22,26 % des voix. Enrico William arrive en tête avec 43,46 % des suffrages. Céline Régis, elle, l'outsider, obtient 34,28 % des votes. 

Enfin à Saül, où l'on votait pour compléter le conseil municipal, aucun candidat n'a été élu dimanche, ils n'ont pas obtenu la majorité absolue. Les 122 électeurs de la commune seront donc convoqués dimanche prochain pour un second tour de scrutin afin de pourvoir les 3 sièges restant.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live