Municipales 2020 : ouverture des dépôts de liste en préfecture

élections
Elections - urne
©Guyane la 1ère
C'est ce lundi que s'ouvre le dépôt de candidatures pour le premier tour des élections municipales. Les candidats ont jusqu’au 1er octobre 18h pour déposer leurs listes en préfecture. Le scrutin concerne 7 communes. 
C'est ce lundi que s'ouvre le dépôt de candidatures pour le premier tour des élections municipales. Les candidats ont jusqu’au 1er octobre 18h pour déposer leurs listes en préfecture. Le scrutin concerne 7 communes où le second tour des élections municipales n’avait pas pu être organisé le 28 juin dernier en raison de la crise sanitaire.


Quatre jours pour déposer sa liste 

Dépôt de listes à la Préfecture
©Guyane la 1ère
Du 28 septembre au 1er octobre 18h, les candidats peuvent déposer leurs listes en préfecture. Des candidats qui se présentent aux élections municipales prévues le 18 et 25 octobre dans 7 communes : Awala-Yalimapo, Iracoubo, Matoury, Papaïchton, Remire-Montjoly, Roura et Saül. Dans cette dernière, de moins de 1 000 habitants, le scrutin ne concernera que les trois sièges vacants. Les électeurs de ces communes voteront donc pour les deux tours de scrutin.


Une décision sans précédent

écharpe de maire
©DR
Le second tour des élections municipales n’avait pas pu être organisé le 28 juin en raison de l’épidémie de Covid-19 particulièrement virulente à cette époque. Le conseil scientifique avait émis un avis exposant « une intensification de la circulation virale » dans cette collectivité territoriale et « l’importance des risques particulièrement élevés associés notamment à la campagne électorale ». Adoptée en mars 2020, la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 avait prévu l’annulation du premier tour dans les municipalités concernées « si la situation sanitaire ne permet pas l’organisation du second tour au plus tard au mois de juin 2020 ».
 

Un scrutin inédit dans la forme

Le premier tour aura lieu le 18 octobre. Les électeurs devront procéder au renouvellement des conseils municipaux et des conseillers communautaires.
Une situation inédite dans l’histoire de la 5e République, les Guyanais seront les seuls à désigner leurs maires sur le territoire français.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live