Municipales 2020 : pourquoi vote-t'on uniquement en Guyane les 18 et 25 octobre ?

élections
écharpe de maire
©DR
Les 18 et 25 octobre prochain se dérouleront en Guyane les élections municipales. Une situation inédite, voire historique pour 7 communes du territoire. Un report inhérent à la crise sanitaire qui a paralysé la Guyane durant près de six mois.
La Guyane est le seul territoire français où se dérouleront les élections municipales ce week-end. Les électeurs des communes d’Awala-Yalimapo, Iracoubo, Matoury, Papaïchton, Remire-Montjoly, Roura et Saül doivent retourner aux urnes. Une situation inédite, voire historique. Ces communes étaient en ballotage à l'issue du premier tour en mars dernier. La décision d’annuler le deuxième tour des élections municipales de mars dernier a été prise en raison de l’épidémie de Covid-19.


Etat d'urgence

Assemblée nationale
©FB Assemblée nationale
La loi du 23 mars 2020 d'urgence pour faire face à l'épidémie de COVID-19 prévoit par arrêté, un second tour le 28 juin sur le territoire français. Cette loi du 23 mars sur l’état d’urgence sanitaire et une circulaire du 1er avril tracent également le cadre juridique de l’hypothèse "où, en cas de regain du virus, le second tour ne pourrait pas se tenir dans les quelque 5 000 communes concernées, le 28 juin". Le 8 juin, l’Assemblée nationale adopte un projet de loi permettant, si la situation sanitaire se dégrade, d’annuler le premier tour et d’organiser un nouveau scrutin à deux tours, au plus tard au mois de janvier 2021. Examinant à son tour le projet de loi mardi 9 et mercredi 10 juin, le Sénat maintient cette possibilité.


La Guyane en stade 3

Coronavirus Echantillons de tests Covid au laboratoire de l'hôpital de Cayenne
Echantillons de tests Covid ©Gaël Ho A Sim
En Guyane, dans le même temps, le nombre de cas positifs, est multiplié par six. La situation sanitaire est alarmante. Les chiffres ne cessent de grimper. La Guyane passe au stade 3 de l'épidémie. Le report des élections municipales est annoncé dans la foulée.


L'avis du Conseil scientifique 

Cette décision gouvernementale s’appuie sur l’avis du Conseil scientifique émis le 14 juin qui "attirait l’attention des autorités publiques sur l’importance des risques particulièrement élevés associés notamment à la campagne électorale qui précéderait le scrutin, dans un contexte de niveau de vulnérabilité et de circulation du virus élevé." De plus, une grande majorité de la classe politique locale appelle à un deuxième tour différé.

Passage de la Guyane en stade 3 de l’épidémie de COVID-19 Cette nouvelle étape vient rappeler, non sans une certaine...

Publiée par Rodolphe Alexandre sur Lundi 15 juin 2020

Le lundi 15 juin, le ministère des Outre-Mer déclare par le biais d'un communiqué que le second tour des élections municipales est reporté en Guyane à cause de la crise sanitaire. Le gouvernement a, en effet, fait le choix de "reporter les élections municipales en Guyane pour toutes les sept communes où un second tour était prévu le 28 juin". 

Nouvelles dates 

Conseil des ministres
Conseil des ministres 26 août ©Elysée
Le 26 août en Conseil des ministres, les ministre de l’Intérieur et le ministre des Outre-Mer présentent un décret fixant la date du renouvellement général des conseillers municipaux et communautaires des communes d’Awala-Yalimapo, Iracoubo, Matoury, Papaichton, Remire-Montjoly, Roura et Saül et portant convocation des électeurs.Ce décret fixe aux 18 et 25 octobre 2020, la date des élections pour le renouvellement des conseillers municipaux et communautaires des sept communes. "A Saül, commune de moins de 1 000 habitants, les trois sièges vacants seront également pourvus".



















 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live