publicité

Le Nouvel An chinois se fête en Guyane

La communauté chinoise est en fête. Elle célèbre le Nouvel An chinois. Le vendredi 16 février est en effet, le premier Jour de l’Année lunaire. Les chinois ont créé ce calendrier en fonction de l’alternance des saisons. En Guyane, de nombreuses festivités sont prévues.

© association Fa Kiao
© association Fa Kiao
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le

Fêter le Nouvel An chinois


Chaque année la communauté chinoise de Guyane, organise avec faste le Nouvel An chinois. Cette fois ci, deux manifestations sont prévues. L’une, privée, dans les locaux de l’association Fa Kiao, place des Amandiers en présence de personnalités. Au programme : danses et musiques  traditionnelles, ponctuées par des feux d’artifice. Et l’autre, salle du Zéphyr, le 20 février, un spectacle de danse traditionnelle chinoise produit par une troupe de professionnels, venue spécialement de Pékin.

"Ce sont des artistes, qui viennent directement de la République populaire de Chine et qui ont l’habitude de se produire devant le grand public. Il y aura de la danse, du théâtre et des acrobaties"

confirme Joseph Ho, président de l’association Fa Kiao.

Année du chien 


Le calendrier chinois, est basé sur le cycle de la lune et du soleil. Le soleil lorsqu’il entre dans le signe du verseau est le symbole du renouvellement de la vie. Il est promesse de belles récoltes et de retour à la vie. Une année également sous le signe du chien. Le chien dans l’astrologie chinoise est un animal, honnête, audacieux, sincère. L’année s’annonce propice aux changements de vie, malgré les difficultés.


Sur le même thème

  • culture

    Des livres pour tous les goûts

    Que faut -il emporter dans sa valise en dehors de ses effets, quand on part en vacances? Des livres par exemple. Au fil des week-ends à venir, la 1ère vous propose des ouvrages qui ont comme dénominateur commun d'avoir été écrits par des auteurs de Guyane. Voici les trois premiers.

  • culture

    Silo n’est plus

    Sa chanson Pa Joué Ké Lanmou A est restée gravée dans la tête de nombreux guyanais. Retour sur le parcours du chanteur Silo, décédé mercredi à l’âge de 49 ans.

  • culture

    Une thèse sur le dancehall jamaïcain dissèque les codes de ce style musical venu du ghetto

    Décrypter le dancehall jamaïcain pour dépasser les préjugés. C’est l’objectif d’un maître de conférence de l’université de Guyane, passionné par ce genre musical. Il y a même consacré sa thèse. Loïc Marie-Magdeleine présentait ses réflexions au public.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play