publicité

Nouvelle opération de démolition de squats à Eau Lisette

Une nouvelle démolition de squat, quartier Eau Lisette à Cayenne. Cette fois, l’opération de destruction visait des habitats précaires dans lesquels 25 foyers étaient enregistrés. Des solutions d’hébergements ont été trouvées pour toutes les familles assurent les services de la mairie.

destruction d'un squat à Eau Lisette 44 rue des Ramiers © Mairie de Cayenne
© Mairie de Cayenne destruction d'un squat à Eau Lisette 44 rue des Ramiers
  • Sébastien Laporte
  • Publié le

25 familles hébergées 


Une  nouvelle opération de  démolition d'habitat insalubre a eu lieu ce mardi, dans le quartier Eau-Lisette à Cayenne,  44 rue des Ramiers, la dernière – dans ce périmètre - avait eu lieu fin janvier. Cette maison insalubre hébergeait 25 foyers. Selon la mairie de Cayenne, à l'origine de cette opération, toutes les familles ont  trouvé de nouveaux hébergements .
Les habitants du quartier Eau-Lisette ont assisté  à la scène, en présence de la police et des représentants de la municipalité.

 Marie-Laure Phinera-Horth, maire de Cayenne était sur les lieux 

" Il y avait 25 foyers dans ce squat. C'est une opération que les habitants attendaient depuis des années. Le quartier Eau Lisette était devenu un Far West "


Un sentiment d’insécurité mine le quartier. La disparition du bidonville soulage de nombreux riverains, à commencer par les propriétaires des lieux.

 Jorel Leconte, propriétaire du terrain exprime son soulagement 

"Cela fait des années , que nous tentons de récupérer notre terrain. Il y a eu des meurtres et c’étaient nos amis, nos cousins." 


Des solutions d'hébergement d'urgence 


Malgré les solutions proposées par la Mairie, quelques familles attendent encore de savoir où elles dormiront ce soir.
Totalement démunis, ces hommes et ces femmes – évacués de force - se tiennent à distance. Leurs maigres bagages sont entassés au pied d’une table.

Natacha Karam, conseillère en stratégie juridique (cabinet du maire de Cayenne)

"15 familles étaient encore sur place, à notre arrivée. Il y avait des femmes et des enfants. Nous faisons le maximum".  


L’opération avait été annoncée à l’avance par les services de la mairie, pour ne prendre personne au dépourvu. Ce soir, 25 foyers refont leur vie sous un nouveau toit, souvent provisoire.
















































Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play