guyane
info locale

Nuit d'émeutes à Saint-Laurent du Maroni en Guyane

violence
Emeutes à Saint-Laurent
Dans la nuit du 13 au 14 septembre 2016, la commune de Saint-Laurent du Maroni en Guyane s'est embrasée. Tout est parti de l'arrestation d'un jeune homme vers 18 heures. ©Guyane1ere
Dans la nuit du 13 au 14 septembre 2016, la commune de Saint-Laurent en Guyane s'est embrasée. Des affrontements entre les forces de l’ordre et des habitants ont eu lieu. Tout est parti de l'arrestation d'un jeune homme vers 18 heures, il avait refusé de signer un procès verbal.

Saint-Laurent du Maroni, Il est 18 heures ce mardi 13 septembre quand les gendarmes procèdent à l'arrestation d'un jeune homme. Selon le témoignage de sa mère, l'interpellation a été brutale et sans ménagement. Il a refusé de signer un procès verbal. En effet il lui serait reproché d'avoir conduit sa voiture sans permis et sous l'emprise de l'alcool. 
La nuit a été émaillée d’affrontements, voire d’émeutes, entre les forces de l’ordre et des habitants. 
Des jeunes venus de plusieurs quartiers de Saint-Laurent se sont joints aux affrontements, armés de cocktails molotov, ils les ont lancé contre la gendarmerie et la sous-préfecture. Durant plusieurs heures les gendarmes ont fait usage de gaz lacrymogènes pour tenter de repousser loin de leur caserne une foule en colère.
Il est à noter que les dégâts sont très importants, plusieurs incendies ont été observés dont un qui a concerné la sous préfecture. Des blessés coté gendarmes et populations sont à déplorer.

Les images d'un internaute


Le maire Léon Bertrand est intervenu. Il estime que les gendarmes ont manqué de sang froid et qu’ils ont agi avec trop de violence.

Les images d'un internaute

Retrouvez une information complète dans les prochaines éditions radio et télé de Guyane1ere.
Publicité