📚O Mayouri : "Eugène Bassières", son arrière petite-fille Isabelle Famaro lui rend hommage dans un livre

livres
Livre Eugène Bassières
"Eugène Bassières" un livre Ă©crit par Isabelle Famaro • ©MCThĂ©bia
"Hommage à Eugène Bassières" de Isabelle Famaro, une rencontre avec un éminent Guyanais, tombé dans l’oubli. Son arrière petite fille fait revivre sa mémoire dans un livre.

"Eugène Bassières", un livre écrit par Isabelle Famaro
"Eugène Bassières", un livre Ă©crit par Isabelle Famaro • ©MCThĂ©bia

C’est un livre tout en douceur contenue. Isabelle Famaro a voulu écrire l’histoire de son arrière-grand-père Eugène Bassieres. Né en 1870, décédé en 1931, il a été le premier noir français ingénieur agronome. Méconnu du grand public, oublié, il a pourtant occupé des fonctions importantes : il a notamment été commissaire adjoint pour la Guyane à l’Exposition universelle de Paris en 1900, défendant avec cœur les richesses guyanaises. Il en a fait un livre "Notice sur la Guyane", le premier ouvrage scientifique sur notre pays. Sa participation à l’Exposition sera un véritable tremplin.

Un récit à deux voix

"Eugène Bassières", un livre écrit par Isabelle Famaro
"Eugène Bassières", un livre Ă©crit par Isabelle Famaro • ©MCThĂ©bia

L’auteure a redécouvert son parent à la faveur d’une visite au musée Alexandre Franconie dont il a été le conservateur. Sa photographie en noir et blanc trône dans l’entrée. Isabelle Famaro a imaginé un dialogue avec lui. Un récit à deux voix, entre deux générations, vivant dans deux époques différentes, entretenant une conversation surannée, très tendre, intime, se dévoilant dans un attachement réciproque...

Un exemple

Un ton poĂ©tique, nostalgique, dont Isabelle use avec talent, pour raconter l’histoire de son cĂ©lèbre grand père et quel destin : Eugene Bassières obtient son diplĂ´me d’ingĂ©nieur agricole  Ă  Montpellier Ă  la FacultĂ© des Sciences et Ă  l’Ecole Nationale d’agriculture. Il revient en Guyane Ă  23 ans devient directeur fondateur du jardin d’essais de Baduel, l’actuel jardin botanique. Il cumule les fonctions jusqu’à son dĂ©part pour la Martinique en 1911, ou Il mourra le 9 septembre 1931.
Isabelle Famaro  lui rend un bel hommage, un exemple pour toutes les gĂ©nĂ©rations.