publicité

Opération d’Intérêt National : neuf communes en Guyane

La ministre des outremers a profité de sa visite du chantier de l’éco-quartier de Rémire-Montjoly pour annoncer des précisions concernant l’opération d’intérêt national propre à la Guyane.

La ministre George Pau Langevin pose la 1ère brique de l'éco quartier © Franck Leconte
© Franck Leconte La ministre George Pau Langevin pose la 1ère brique de l'éco quartier
  • Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le

La visite de l’éco-quartier de Rémire-Montjoly jeudi après-midi inscrite au programme de la visite de George Pau-Langevin était particulièrement attendue. Pas seulement pour la présentation de ce projet ambitieux réalisé par l’Epag. Outre les 1500 logements qui sortiront de terre entre le lycée Damas, le stade Edmard-Lama et le carrefour giratoire Adelaïde-Tablon, ce qui suscitait de l’intérêt, étaient les annonces concernant l’opération d’intérêt national, elle-même confirmée en juin 2015.
Le processus est d’ores-et-déjà engagé a affirmé la ministre des outremers. L’opération concerne 5200 hectares répartis sur neuf communes de trois zones prioritaires : les agglomérations de Cayenne, Saint-Laurent du Maroni et Kourou. Pour l’occasion, le mode de gouvernance de l’Epag sera revu. Le financement du projet va « monter en puissance ». Les deux premières années (2016 et 2017), consacrées aux études, deux puis quatre millions d’euros seront versés. La ministre n’a pas donné plus de détails pour les années suivantes. L’opération durera jusqu’en 2020.
La crainte des communes, selon la ministre, concerne le foncier. L’Etat s’engage à céder gracieusement ses terrains inclus dans l’OIN. Cela représente un tiers de la surface totale, soit 1600 hectares.
Le décret de création de l’opération est annoncé pour les prochaines grandes vacances.

 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play